La nouvelle carte électorale des cantons.

La nouvelle carte électorale des cantons.

Contact :

www.amr21.fr


28 novembre 2013

L'avis de Bruno Bethenod, président des Maires Ruraux de Côte-d'Or.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


EDC : Quelles sont les conséquences du redécoupage?

 

Bruno Bethenod : Tout d'abord, de façon générale, on peut regretter la façon dont a été effectué le découpage des cantons, c'est à dire sans l'avis des territoires ruraux et il faut noter que ce problème est récurent quelsques soient les gouvernements.

Pratiquement, le redécoupage des cantons diminue leur nombre et crée des territoires très vastes pour répondre à deux critères ; la parité ( le fameux binôme homme femmes par canton) et une équivalence en nombre d'habitants ( 22 000 habitants, + ou moins 20% )

Ce qui veut dire qu'en france on procède par concentration et non pas par mutualisation, et c'est grave pour les territoires ruraux car si tout le monde proclame que le rural et l'urbain sont complémentaires le pouvoir reste à l'urbain...cette ville nue qui a tant besoin de ses territoires ruraux pour son alimentation, son énergie...ou sera notre liberté?

Car ce nouveau découpage concentre les pouvoirs dans l'urbain, donnant au grand Dijon 14 cantons sur 23, à Dijon on passe de 4 conseillers généraux, à 12...ce qui ne manque pas d'inquiéter les maires ruraux et qui les interpelle au niveau de la gouvernance de nos territoiores ruraux : 12 chefs de canton dans le grand dijon!

Avant on définissait le territoire en tant que "lieu de vie" et aujourd'hui le critère devient le nombre d'habitants.
Il y avait deux stratégies : l'une étant basée sur les besoins de proximité et d'aménagement du territoire portée par les départements à travers leur canton (sénat), l'autre basée sur les besoins sociétals de la population représentée par les parlementaires (les députés).
Or en basant le redécoupage des cantons par rapport au nombre d'habitants on méprise cette dimension d'aménagement du territoire et l'on donne plus de poids au besoin sociétal de la population!

 

EDC : Et que pensez-vous du binôme ?

 


Bruno Bethenod : Au nom de la parité on élit dans le même canton un homme et une femme, chacun pourra agir de son côté...on peut imaginer qu'il pourra y avoir des positions contradictoires dans le binôme : diviser pour régner....

 

carte des cantons 21

 

carte des cantons 21

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *