Les lauréats du concours du "MIAM" 2013 ont été dévoilés à la Toison d'or.

Les lauréats du concours du

Contact :

-


26 novembre 2013

Après les votes du jury, composé de professionnels de l’agroalimentaire, des internautes sur facebook, les lauréats ont été dévoilés à la Toison d’Or.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

miam2013

Les 14 participants, le jury ainsi que les partenaires se sont retrouvés pour la remise des trophées. 

 

Les résultats du concours MIAM :

MIAM d'or remis aux Petits Anis de Flavigny. 
"Lancés en octobre dernier, les petits anis sont les mêmes que ceux l’on connaît déjà mais en format beaucoup plus petit et tenant dans une poche. Ces petits anis pas plus gros qu’un grain de riz connaissent un grand succès, en vente dans les bureaux de tabac » Notre MIAM d'or vient récompenser deux années de travail et un investissement lourd pour une petite PME" Voir notre article complet

MIAM d'argent pour le pain d'épices aux figues entières de Mulot et Petitjean

MIAM de bronze remis à l'or des Valois pour la moutarde à la truffe de Bourgogne

PRIX spécial du jury pour le pain bricolé G-Nutrition de la société CERELAB.

 

Rappel des différents candidats
• L’institut Charolais présente le "Boeuf en D poivron olive / raisin amande"
• La Moutarderie Fallot présente "les vinaigres rares : Vanille & curcuma – Litchi & rose et Miel de Bourgogne & thé Earl Grey"
• Régilait présente "les dosettes souples de lait" et "les mini tubes de lait concentré sucré Vanille & fraise"
• Le Moulin Decollogne présente le "tube de farine de blé BIO format 100g"
• Les Anis de Flavigny présentent "les petits anis" en étui de poche 18g
• Mulot & Petitjean présente "le pain d’épices aux figues entières"
• L’Or des Valois présente "la Moutarde à la truffe de Bourgogne"
• Cutie Pie présente "le kit de pâtisserie pour enfants"
• Le groupe SEB présente "le Cuisine companion"
• Cérélab présente "le pain brioché G-Nutrition"
• La Ferme Fruirouge présente "le roudoudou"
• Bourgogne Escargots présente "l’escafine"
• Biscuiterie de Bourgogne présente "les nouveaux parfums de biscuits"
• La Laiterie de Bresse présente 2 produits : Les "crèmes de Bresse AOC" (épaisse et semi-épaisse) et les "caillés frais aromatisés"

 

 

 

miam 2013Extraits intervention Jacques REBILLARD; Vice Président du Conseil Régional de Bourgogne, en charge de l’agriculture, de la forêt et de l’agro-alimentaire.

 

La Région Bourgogne soutient les démarches d’innovation dans l’agro alimentaire.

 

 

 

 

 

"Dans l’agro alimentaire, pour la région Bourgogne, l’innovation est la démarche qui permet d’adapter des produits de terroir à forte image de marque aux nouveaux modes de consommation, de préserver leurs qualités organoleptiques, de diversifier leur offre, de respecter les exigences du développement durable, d’accroitre  la valeur ajoutée pour les producteurs et les transformateurs.    De nombreuses PME/PMI agro alimentaires de Bourgogne ont démontré la justesse des démarches innovantes avec des taux de croissance à deux chiffres.   

 

La Région Bourgogne encourage les démarches d’achat de proximité, non pas pour dresser des barrières aux frontières de ses limites administratives mais pour encourager la relocalisation des productions agricoles, pour renforcer les démarches de filière, pour aider à l’émergence de nouvelles productions et produits en particulier en agriculture biologique, pour muscler ses entreprises et les aider à se positionner sur de nouveaux marchés en dehors de la Bourgogne et à l’exportation. La proximité dans la restauration collective de nos lycées est une manière de redonner à l’alimentation ses lettres de noblesse. La culture d’un territoire passe par la gastronomie et il est important que les jeunes bourguignons en prennent conscience dans leur assiette.

 

Les élus bourguignons  sont conscients des difficultés rencontrées par les PME/PMI de l’agro alimentaire dans leurs négociations tarifaires avec la grande distribution. Ils constatent que chaque gouvernement y est allé de sa loi pour moraliser les pratiques commerciales et pour les rendre plus transparentes. Mais à chaque fois, les lois ont été contournées ou ont été rendues inapplicables.  Aujourd’hui face à la dégradation des marges qui pénalisent producteurs et transformateurs, la seule voie est d’en appeler à une prise de conscience citoyenne de la grande distribution et aux  intérêts partagés pour la préservation d’un tissu diversifié de PME/PMI sur notre territoire.  La contractualisation, le conventionnement sont des formules à approfondir. Les élus bourguignons saluent d’ores et déjà les groupes de la grande distribution et du commerce qui se sont lancés dans des démarches d’achat de proximité."       

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *