La région Bourgogne-Franche-Comté construit une stratégie partagée avec ses partenaires pour le développement de l'économie touristique régionale

15 février 2017

Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, et Patrick Ayache, vice-président de la région chargé notamment du tourisme, ont ouvert hier les assises régionales du tourisme en Bourgogne-Franche-Comté à Dole (Jura).

Plus de 450 personnes ont assisté aux tables rondes et aux échanges lors de ces assises qui font suite à l’atelier régional du 29 juin 2016 et aux ateliers de travail dans les huit départements.

Placée sous le haut patronage de Matthias Fekl, secrétaire d’État chargé du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l’étranger, la rencontre a accueilli, en qualité de grand témoin, Christian Mantéi, directeur général d’Atout France, groupement d’intérêt économique chargé de la mise en œuvre de la stratégie touristique française.

Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, a rappelé son ambition en matière de tourisme : « Notre région est un petit concentré de France, vivante et authentique. Nous avons une grande ambition, des investissements structurants aux petits projets locaux. Tous ces projets jouent un rôle majeur. Mais nous devons nous attaquer à nos marges de progression pour avancer, à commencer par le développement et la montée en gamme de l’hébergement et la professionnalisation de l’accueil, par la formation ».

 

Un plan d’action régional structuré autour de chantiers à ouvrir à court terme

Le tourisme en Bourgogne-Franche-Comté représente 42 000 emplois et pèse près de 6 % de la richesse régionale avec 4,1 milliards d’euros de consom­mations touristiques. En 2015, ce ne sont pas moins de 3,7 % des nuitées françaises et 3,9 % des nuitées étrangères en France que la région a enregistré, en termes de parts de marchés.

Pour trouver les moyens collectifs de relever le pari de la croissance de ce secteur en lien avec les territoires - départements, principales intercommunalités - et le comité régional du tourisme, présidé par Loïc Niepceron, la région élabore les axes de son action pour les années à venir.

La région a choisi, sous l’impulsion de Patrick Ayache, de mener un travail de concertation de grande envergure pour construire la stratégie régionale. Cette coopération va permettre d’élaborer le Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs (SRDTL) pour la période 2017-2022, dont l’un des objectifs principaux est de pouvoir attirer 250 000 touristes supplémentaires. Ceci pourrait générer plus de 175 millions d’euros de consommation touristique additionnelle et permettre la création de 1 800 emplois supplémentaires au terme de la mise en œuvre de ce schéma, en 2022. « Avec un peu d’ambition, avec cette volonté qui est la nôtre de travailler tous ensemble avec nos atouts et nos pépites, imaginons que nous puissions augmenter de seulement 10 % en 5 ans notre part de marché […], ce serait près de 4 000 emplois créés dans notre région avec le développement et l’attractivité qui vont avec », a ajouté Patrick Ayache.

 

Quatre grands défis pour le tourisme de demain en Bourgogne-Franche-Comté ont été présentés :

  • Faire de la Bourgogne-Franche-Comté la première région, hors Ile-de-France, pour l’accueil des chinois en France et en Europe,
  • Faire de la Bourgogne-Franche-Comté la première région française en matière d’œnotourisme,
  • Faire de la Bourgogne-Franche-Comté une grande région culturelle et patrimoniale,
  • Faire de la Bourgogne-Franche-Comté une grande région d’écotourisme et d’itinérance, en structurant encore et toujours les axes forts en la matière.

Cette ambition en matière d’économie touristique se décompose en six objectifs :

  • Développer l’attractivité et la notoriété touristique forte déclinée en trois marques de destination (Bourgogne, Montagnes du Jura et Massif des Vosges),
  • Soutenir, par une politique d’investissement ciblée, la création ou la modernisation des équipements et renforcer la compétitivité des entreprises touristiques régionales,
  • Développer les grandes filières touristiques régionales,
  • Renforcer la professionnalisation des acteurs du tourisme par la formation,
  • Promouvoir le travail en réseau en fédérant les équipements structurants et les sites incontournables de la région,
  • Soutenir l’innovation et préparer le tourisme de demain en Bourgogne-Franche-Comté, en développant de nouveaux services innovants associés à la montée en puissance de la transition numérique.

 

Patrick Ayache a insisté, lors de la conclusion : « Nous avons posé les bases d’un partenariat à une échelle inédite. Le tourisme est un bien commun qui a vocation à être défendu collectivement. Le schéma qui a été présenté est une base solide et nous allons le nourrir en continuant à consulter les départements et le conseil économique social et environnemental régional (CESER) ».

 

Crédit photo : région Bourgogne-Franche-Comté / D. Cesbron

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

En route vers les Climats du vignoble de Bourgogne... le nouveau dépliant touristique vient de sortir
Le nouveau dépliant touristique dédié au site des Climats...
JPA International devient Grand Mécène des Climats de Bourgogne
La signature de "Grand mécénat" a eu lieu mardi 13 septembre...
En 2017, il se passe quelque chose toutes les semaines au MuséoParc Alésia.
2017 ne sera pas une année comme les autres pour le Muséoparc...
Sauvages, la nouvelle exposition du Jardin des Sciences
Malins, vilains, gredins ! Ils ont des poils, des crocs, des griffes... Ils...
Ouverture d'un musée-opéra de la Vénerie
Situé à une heure de Dijon dans la forêt de...
Grottes de Bèze, révélées par la fumée
Si on la connaît davantage sous le nom de Grotte de Bèze, du nom...
"Croix de nos villages" de Fontaine-Française et de ses environs.
Les croix de village font partie de l'héritage rural de notre...
A Saint seine l'Abbaye, les vieux métiers font rêver
L’Office de Tourisme du Pays de Saint Seine vous invite à...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *