Savigny-le-Sec inaugure ses dernières réalisations communales au pays du bien vivre !

24 octobre 2016

A 9 km de Dijon, Savigny-le-Sec est un petit village de 800 habitants aux ruelles plus exiguës les unes que les autres qui sont autant de petits passages permettant de relier les lotissements, fraîchement construits, au centre historique du village. Un village vivant et même prospère avec ses artisans, ses agriculteurs, un médecin généraliste et un architecte entre autres. En tout, soixante métiers différents coexistent à Savigny le Sec où Jean Michel Staiger et son conseil municipal viennent d’inaugurer plusieurs réalisations communales, le Pigeonnier, les 5 Croix et les nouveaux aménagements de la route de Dijon flambants neufs.

 

De nombreux maires des communes voisines, des savinois, mais aussi Alain Houpert, sénateur de Côte d’Or, Patrick Molinoz, vice-président de la région Bourgogne Franche-Comté, François Sauvadet, président du Conseil Départemental de Côte d’Or, François Xavier Dugourd, président d’Orvitis et les représentants de la Fondation du Patrimoine ont pu apprécier le soir tombant sur les rues savinoises à la découverte des dernières réalisations qui font dire à monsieur le maire « Ici rien n’est inscrit, rien n’est classé, mais tout a de la gueule !».

La croix de cimetière, qui porte la date de 1807 est sans doute la plus ancienne. C’est un modèle très en vogue en Côte d’Or sous le 1er empire, dont on conserve de très nombreux exemplaires. Son socle rectangulaire présente une console servant, traditionnellement, de reposoir. Son fût a la forme d'une colonne dorique et la croix sommitale est sculptée d'un Christ au recto, et d'une Vierge à l'enfant au verso. Le portail du cimetière, quant à lui orné de deux montants en forme de borne, gravés d'une croix, ainsi que sa grille, furent posés en 1826. Trois autres croix subsistent à Savigny, une sur la place du village, une sur la route de Dijon érigée à l'entrée du village et la troisième à l'intersection des chemins d'Epagny à Messigny et de Savigny à Saussy. Ces deux dernières, comme celle du cimetière, sont datées de 1807. Et c’est ce joli patrimoine vernaculaire que la commune a pu sauver de l’effondrement ou de l’érosion pour un montant de 3000€ grâce au soutien de la Fondation du patrimoine qui avait également soutenu la réfection du toit de l’église abritant un très joli mobilier religieux.

SAVIGNY LE SEC 2016 MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNESSAVIGNY LE SEC 2016 MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES

 SAVIGNY LE SEC 2016 MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES

La promenade s’est poursuivie jusqu’à la route de Dijon où des aménagements efficaces ont été conçus pour redonner au village son unité et permettre aux convois transportant les fûts éoliens d’emprunter cette route grâce à un astucieux système de chicanes douces et de panneaux routiers rabattables. Les trottoirs ont été élargis, les lignes électriques et téléphoniques enfouies, des places de parking ont été créées. Le montant total de ces travaux s’élève à 350 000 €, financés à hauteur de 55 000 € par le Conseil Départemental sur le Fond Cantonal de Développement Territorial (FDCDT) et de 12 000 € par l’État au titre des amendes de police. La vitesse a été réduite à 30 k/h pour le plus grand bonheur des riverains. La végétalisation éco responsable est en cours de plantation.

François Sauvadet a salué cet engagement volontariste de la municipalité respectant à la fois le legs du passé et de l’histoire tout en conservant le côté rural de cette commune à moins de 10mn d’une communauté urbaine de près de 255 000 habitants.

SAVIGNY LE SEC 2016 MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNESSAVIGNY LE SEC 2016 MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNESSAVIGNY LE SEC 2016 MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNESSAVIGNY LE SEC 2016 MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES

Avant d’inaugurer le Pigeonnier, Benoît de Charry, mémoire vivante du village… 14 générations de Charry ont vécu ici… en a présenté l’historique peu banal. Connu sous le nom de Maison Sandoz, qui aurait été érigée au XVIIIe siècle, ce bâtiment semble être une ancienne ferme à usage agricole et viticole ayant appartenu à plusieurs familles. Il est adossé à la marie qui fût, quant à elle, une des granges dîmières des seigneurs de Savigny que furent les bénédictins de Saint Bénigne de Dijon. En façade on peut encore voir la pierre d’envol des pigeons, signe de richesse absolue desdits seigneurs. La vigne ici était prospère mais a disparu au début du 20ème siècle suite à l’épidémie de phylloxera.

SAVIGNY LE SEC 2016 MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNESCe bâtiment a été acquis par la commune en 2010 et abrite désormais 5 logements. La réhabilitation engagée a coûté 550 000 €. Le Conseil Régional a investi 172 000 €, le Conseil Départemental 90 000 €. Une réserve parlementaire de 25 000 € a complété les financements auxquels se sont ajoutés 7 500 € de l’État pour l’aide à la pierre et de 7 000 € de la Fondation du Patrimoine. Le tout pour une réalisation exemplaire en matière d’isolement thermique et phonique, permettant aux locataires un partage de l’espace harmonieux. Jean Michel Staiger a insisté sur l’aspect « locatif social » même si le mot ne lui convient pas. Il est important pour cet élu d’accueillir dans sa commune des familles à bas revenus et connaissant des situations sociales moins privilégiées que d’autres. Une opération exemplaire, comme l’évoque Patrick Molinoz, preuve du dynamisme de la commune qui, par ailleurs, a fait le choix de faire travailler les entreprises locales pour l’ensemble des projets. Savigny le Sec garde ainsi une vie de centre de village avec son école, sa bibliothèque, l’agence postale, un restaurant. « En milieu rural, plus qu’ailleurs, il est nécessaire de se serrer les coudes et de rester soudés… de se mettre en quête d’autres sources de financements ».

Alain Houpert aura le mot de la fin en saluant le renouveau d’un village « qui résiste en gaulois à l’invasion citadine des portes de Dijon, pour une belle ruralité » et confiant le village à la devise inscrite sur le plus ancien calvaire de la commune se référant au Saint Suaire.

SAVIGNY LE SEC 2016 MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNESSAVIGNY LE SEC 2016 MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNESSAVIGNY LE SEC 2016 MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNESSAVIGNY LE SEC 2016 MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNESSAVIGNY LE SEC 2016 MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES

Petite anecdote !

La commune de Savigny-le-Sec a toujours eu des difficultés d’approvisionnement en eau. Son nom reflète peut-être bien là cette réalité climatique à laquelle elle a pendant longtemps été confrontée. C’est pourquoi, en 1850, un caveau de 500 mètres carrés a été créé pour récupérer les eaux de pluie, à 5 mètres de profondeur, sous la place de la Mairie. Un tuyau en fonte reliait les puits de captage du village à ce réservoir. La citerne, elle, est désormais vide puisque le tuyau en fonte, détruit en 1962 lors de travaux, n’a jamais été réparé. Mais il reste aujourd’hui, sur la place ombragée, la fontaine bien entretenue à laquelle les habitants pouvaient autrefois venir s’abreuver.

Savigny le Sec ce sont aussi un complexe sportif qui comprend 3 terrains de football, 1 terrain de basket, 2 cours de tennis, une aire de camping-car, une salle de fête où tout a été mis en œuvre lors de sa construction pour respecter les critères environnementaux et le développement durable pour une consommation énergétique minimum. Aucune énergie fossile n’y est utilisée mais uniquement les énergies renouvelables que sont le bois déchiqueté pour le chauffage, l’énergie « solaire thermique » pour la production de l'eau chaude sanitaire et « solaire photovoltaïque » pour la production d'électricité. C'est le premier bâtiment public à avoir été labellisé Basse Energie par la région de Bourgogne. La commune s’est également dotée d’une chaufferie-bois qui alimente les bâtiments communaux et le Pigeonnier.

Bien sûr, Bourgogne oblige, jambon persillé, gougères et breuvages du cru réunissaient toute cette assemblée pour un moment chaleureux et convivial.

 SAVIGNY LE SEC 2016 MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNESSAVIGNY LE SEC 2016 MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNESSAVIGNY LE SEC 2016 MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNESSAVIGNY LE SEC 2016 MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNESSAVIGNY LE SEC 2016 MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNESSAVIGNY LE SEC 2016 MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNESSAVIGNY LE SEC 2016 MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNESSAVIGNY LE SEC 2016 MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES

Crédit photos Marie Quiquemelle tous droits réservés

m.quiquemelle@echodescommunes.com

mariequiquemelle@gmail.com

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Fontaine-Française inaugure la mairie et le bâtiment pour les activités périscolaires.
Ces deux réalisations, à la fois sobres et de belle facture sont...
Bellefond, entre passé et avenir, restaure et aménage son centre bourg.
Moment phare de la vie d'une commune, l'inauguration vient couronner des...
Avec La Poste, Seurre inaugure sa nouvelle Maison de Service Au Public.
La continuité de l’accès des services au public...
Longvic a la fibre avec Orange
Véronique Morlighem, Déléguée Régionale...
Saint-Nicolas-lès-Cîteaux, inauguration de différents travaux de voirie et du jardin conservatoire.
De nombreuses personnalités sont venues assister Florence Zito,...
Un nouveau Centre Social et Relais des Services Publics, à Arnay-le-Duc
Le CSRSP  rassemble dans un bâtiment unique une...
Arc-sur-Tille : un 1er prix national pour un patrimoine local.
Mardi 27 mai, une délégation municipale,...
Portrait d'élue, vie de femme... à la rencontre de Maire Jeanne Fournier, maire de Source-Seine.
Marie Jeanne a le goût du rare et du profond pour qui la vie est un...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *