Moi(s) sans tabac avec l'ARS

Moi(s) sans tabac avec l'ARS

Contact :

.


11 octobre 2016

Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales et de la Santé, et Santé publique France en partenariat avec l’Assurance Maladie lancent une opération inédite en France : « Moi(s) sans tabac ». Du 1er au 30 novembre 2016, les fumeurs seront invités à arrêter le tabac et les non-fumeurs à les encourager. L'ARS Bourgogne-Franche-Comté se mobilise et participe au grand défi collectif.

Le tabac continue à tuer chaque année en France 73 000 personnes et représente la première cause de mortalité évitable. En Bourgogne-Franche-Comté, la prévalence du tabagisme quotidien en 2014 est de 26%(1), soit environ 500 000 fumeurs quotidiens. L’ARS Bourgogne-Franche-Comté et ses partenaires organisent de nombreuses actions de sensibilisation et de soutien dès octobre pour inciter toute la région à rejoindre le mouvement « Moi(s) sans tabac ».

(1) Baromètre Santé 2014 : étude menée sur un échantillon représentatif de la population âgé de 15 à 75 ans


Un mois sans fumer c’est 5 fois plus de chance d’arrêter
« Moi(s) sans tabac » s’inspire de « Stoptober », une campagne d’aide à l’arrêt du tabac, mise en place en Angleterre par Public Health England en 2012, et qui a permis, dès la première année, d’augmenter les tentatives d’arrêt du tabac de 50% en octobre.
L’opération « Moi(s) sans tabac » s’appuie sur des messages positifs autour des avantages de l’arrêt du tabac, dans un esprit de partage de solutions. Il s’agit, pour les fumeurs, de relever le défi collectif d’un mois sans tabac, en bénéficiant de soutien et d’encouragement de tous pour rester motivés. Car, après 30 jours d’abstinence, la dépendance est bien moins forte et le fumeur a cinq fois plus de chances d’arrêter définitivement.


Octobre : rejoindre le mouvement Moi(s) sans tabac
Pendant tout le mois d’octobre, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté, avec Tab’agir (ambassadeur de la campagne en région) et l’ensemble des partenaires de l’opération, mettent en place de nombreuses actions pour sensibiliser les fumeurs à l’arrêt du tabac, les inciter à participer à l’opération « Moi(s) sans tabac » en s’inscrivant sur le site www.tabac-info-service.fr, puis les aider à préparer au mieux leur arrêt.


Novembre : arrêter tous ensemble
Tout au long du mois de novembre, en parallèle à la communication nationale, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté et ses partenaires déploient un dispositif de soutien à travers des manifestations individuelles ou collectives. L’objectif est de soutenir toutes les personnes participant à l’opération, de leur prodiguer conseils et encouragements et de les accompagner jusqu’au succès.


Retrouvez le plan d’actions sur le mois de novembre dans le calendrier régional

 

Près de 57% des fumeurs quotidiens de la région Bourgogne-Franche-Comté ont envie d’arrêter de fumer. Moi(s) sans tabac va les y aider.

Quelques repères issus du Baromètre Santé régional 2014 (2)

- La prévalence du tabagisme quotidien était en France de 28.1% parmi les 15-75 ans (29.1% en 2010).
- Des écarts importants entre les régions : de 23.6 % en Ile-de-France à 31.3% dans la région Grand Est.
- La Bourgogne-Franche-Comté avec une prévalence de 26.2% de fumeurs quotidiens parmi les 15 -75 ans, se situe sous la moyenne nationale, en troisième position après l’Ile-de-France (23.6%) et la région Pays de la Loire (25%).
(2) Résultats issus d’une enquête téléphonique par sondage aléatoire de plus de 15 000 individus âgés de 15 à 75 ans, soit un effectif de 673 personnes en BFC.

MOI(S) SANS TABAC : UNE OPERATION INEDITE EN FRANCE

Organisée par Santé publique France et le Ministère des Affaires sociales et de la Santé, en partenariat avec l’Assurance Maladie, Moi(s) sans tabac est une campagne nationale d’aide à l’arrêt du tabac inédite en France, misant sur un élan collectif. Elle incite les fumeurs à arrêter tous ensemble pendant 30 jours, au mois de novembre.
L’opération s’inspire de « Stoptober », une campagne d’aide à l’arrêt du tabac, mise en place chaque octobre par Public Health England depuis 2012, et qui a permis, dès la première année, d’augmenter les tentatives d’arrêt du tabac de 50% en octobre.
Il s’agit, pour les fumeurs, de relever ensemble le défi d’un mois sans tabac, en bénéficiant du soutien et des encouragements indispensables au maintien de leur motivation.
Un mois sans tabac multiplie par 5 les chances d’arrêter de fumer définitivement, car après 30 jours d’abstinence, la dépendance est bien moins forte et les symptômes de manque (nervosité, irritabilité) sont moins présents.
De nombreuses actions de communication et de prévention de proximité, organisées par Santé publique France et ses partenaires, seront menées en amont et pendant l’événement pour sensibiliser et soutenir les participants sur tout le territoire.
Cette première édition de Moi(s) sans tabac fera l’objet d’une double évaluation qui permettra d’en connaître l’impact et d’identifier les pistes d’amélioration pour les prochaines éditions. La première consistera à évaluer la mémorisation, la perception de l’opération par les bénéficiaires et les professionnels de santé, la participation à l’événement et le recours aux aides proposées par Tabac info service, afin d’ajuster la mise en oeuvre du dispositif, faciliter l’adhésion et augmenter la participation des publics visés. La seconde permettra de mesurer son efficacité à l’aide notamment du Baromètre santé 2017 et la mise en relation des tentatives d’arrêt au dernier trimestre 2016 avec l’exposition et la participation au dispositif.

PRES D’UN FUMEUR SUR SIX SOUHAITE ARRETER… (1)
En France, le tabac tue chaque année 73 000 personnes et représente la première cause de mortalité évitable. 13 millions d’adultes fument quotidiennement et 60% d’entre eux souhaitent arrêter de fumer. Selon les données du Baromètre santé 2014, certaines régions
se démarquent de la moyenne nationale. En métropole, l’Ile-de-France est la région où la proportion de fumeurs quotidiens est la moins importante (24%) et à l’inverse, la plus forte proportion est dans la région Grand Est (31%).
Les quatre départements d’Outre-Mer étudiés présentent des proportions significativement plus basses de fumeurs quotidiens. La Guadeloupe (12%), la Guyane (12%), et la Martinique (15%) affichent des prévalences comparables entre elles et particulièrement faibles par rapport à la France métropolitaine, tandis que la prévalence observée à La Réunion se rapproche de celle observée en France métropolitaine même si l’écart avec la métropole est significatif (25%).
L’envie d’arrêter de fumer fluctue d’une région à une autre. Ainsi, on observe que les fumeurs des Hauts-de-France et de Normandie sont moins tentés par l’arrêt du tabac (respectivement 51% et 52%). En revanche, les habitants de Bretagne ou de Provence Alpes Côte d’Azur semblent plus motivés. Respectivement 67% et 68% d’entre eux expriment leur souhait d’arrêter de fumer. Les autres régions ne se distinguent pas de la moyenne nationale.
Une inscription via Tabac info service
Le site internet www.tabac-info-service.fr, sera le point d’entrée de cette opération.
Les fumeurs souhaitant participer à l’opération pourront s’y inscrire. Ils auront alors accès à l’aide nécessaire pour tenir les 30 jours.
L’entourage souhaitant soutenir un proche y trouvera de nombreuses ressources pour devenir un supporter de choc.
Quant aux organismes qui souhaitent organiser Moi(s) sans tabac dans leur région, ils découvriront les outils mis à leur disposition et pourront passer commande.
(1) BEH 4 octobre 2016

Des outils pour accompagner les participants tout au long de leur Moi(s) sans tabac
Pour accompagner les fumeurs tout au long du Moi(s) sans tabac, trois outils sont mis à disposition gratuitement : l’appli Tabac info service, la ligne téléphonique 3989 et le kit « Moi(s) sans tabac ».


ZOOM SUR L’APPLI TABAC INFO SERVICE
La Caisse Nationale d’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés (CNAMTS) et Santé publique France, avec l’appui de la Société francophone de tabacologie, ont conçu une nouvelle version de l’application Tabac info service.
Celle-ci a été entièrement repensée pour privilégier une nouvelle formule de coaching qui repose sur une approche encore plus personnalisée et focalisée sur les besoins de l’utilisateur. Désormais, un ensemble de modules lui est proposé en fonction de ses
motivations, de sa dépendance, de sa situation vis-à-vis du tabac.
Les différentes activités proposées sont systématiquement accompagnées d’un envoi de notifications qui accompagnent, conseillent et soutiennent l’utilisateur dans sa démarche.
Parallèlement, Tabac info service met en place pendant toute la durée de l’opération un accompagnement spécifique à destination des participants. Les personnes inscrites retrouveront chaque jour dans leur boîte mail et sur le site, un message de soutien.


LE 3989
Comme toujours, les tabacologues du 3989 seront à disposition des fumeurs souhaitant tenter leur chance.
Le 3989 est un dispositif d’information et d’aide à l’arrêt qui répond à toutes les questions sur le tabagisme et le sevrage. En plus de toutes les informations nécessaires sur le sujet, il propose un accompagnement personnalisé gratuit, réalisé par des tabacologues. Ce service est accessible du lundi au samedi, de 8 heures à 20 heures (service gratuit plus coût de l’appel).

LE KIT MOI(S) SANS TABAC, QU’EST-CE QUE C’EST ?
C’est la boîte à outils pour arrêter « en autonomie » :
- Le guide « Je me prépare » pour faire le point sur la dépendance, la motivation et les différentes méthodes d’arrêt avant de se lancer.
- « L’agenda, 30 jours pour arrêter de fumer » dispense chaque jour encouragements, conseils et activités pour oublier la cigarette.
- Le dépliant « Le stress ne passera pas par moi » permet de surmonter les envies de fumer grâce à des exercices de respiration ;
- Le sticker « Je retrouve la forme, pas les formes », à coller sur le frigo pour garder la ligne pendant et après l’arrêt ;
- Un disque pour calculer les économies réalisées en fonction de sa consommation quotidienne ;
- Un badge Moi(s) Sans Tabac pour afficher sa motivation.


COMMENT OBTENIR LA BOITE A OUTILS ?
- En la commandant via Tabac Info Service.
- En la demandant à son pharmacien.
En complément, participants et supporters pourront se retrouver sur la page Facebook Tabac info service, spécialement créée pour l’événement, afin de partager leur expérience et trouver du soutien.

Les temps forts de Moi(s) sans tabac
Moi(s) sans tabac est une opération inédite en France par son ampleur. Elle associe pour la première fois des actions de communication de grande envergure dans les médias et des actions de proximité portées par les Agences Régionales de Santé, des associations nationales et des entreprises.
Moi(s) sans tabac se déroule en deux temps :
- En octobre, des actions pour faire connaître Moi(s) sans tabac et inciter les fumeurs à s’inscrire via le site Tabac Info Service, le 39 89 ou l’appli.
- En novembre, des actions pour soutenir tous ceux qui auront relevé le défi.

EN OCTOBRE, ON REJOINT LE MOUVEMENT MOI(S) SANS TABAC
Dès le 10 octobre et jusqu’au 31 octobre, Santé publique France déploie la première phase d’une très grande campagne de communication pour mobiliser le plus de Français possible en les faisant adhérer à ce grand défi collectif.
En TV
Un spot de 30 secondes et 3 spots de 8 secondes seront diffusés du 10 au 31 octobre. Le premier, illustre au travers de plusieurs personnages la mécanique de Moi(s) sans tabac : de la prise de décision, au soutien des proches, jusqu’à la fierté d’arriver au bout des 30 jours sans avoir repris la cigarette. Les spots de 8 secondes, présentent quant à eux, les différentes ressources mises à disposition des fumeurs pour participer au défi : l’application mobile Tabac Info Service, le 39 89 et le site www.internet tabac-info-service.fr La signature des spots souligne la dynamique et l’esprit collectif de l’événement : « Rejoignez le mouvement Moi(s) sans tabac ».
Des affiches
La campagne s’appuie également sur de l’affichage avec un message engageant à participer : « En novembre, on arrête ensemble ». Il est illustré par 4 affiches représentant respectivement une famille se prenant en photo, un groupe d’ouvriers en pause, un couple qui finit de déjeuner, une femme qui fait son jogging.

Une animation événementielle dans 8 grandes villes
Parallèlement à la campagne média de sensibilisation à l’opération Moi(s) sans tabac, Santé publique France déploie un dispositif de terrain itinérant, ludique et interactif, au plus près de la population. Du 17 au 29 octobre, un camion Moi(s) sans tabac aménagé en studio photo sillonnera la France et s’arrêtera pendant 2 jours dans 8 grandes villes de province : Bordeaux, Lille, Grenoble, Marseille, Nantes, Paris, Strasbourg, Toulouse.
Ce photomaton permettra à chacun de s’informer sur l’opération Moi(s) sans tabac, de se renseigner sur les modalités de participation et de s’inscrire directement à l’événement sur le site internet www.tabac-info-service.fr
Les visiteurs auront la possibilité de se faire prendre en photo avec leur ville en toile de fond. Ils pourront repartir avec un tirage photo intégrant le message de la campagne en surimpression ou recevoir par e-mail leur portrait et le partager avec leurs proches sur leurs
réseaux sociaux.
Enfin, après obtention de l’autorisation des participants, les photos réalisées viendront enrichir les visuels de la campagne web et seront visibles sous forme de bannières auprès des internautes.
Moi(s) sans tabac s’affiche dans les pharmacies
L’Ordre des Pharmaciens et le Cespharm rejoignent le mouvement Moi(s) sans Tabac. Dès le 17 octobre, près de 20 000 pharmacies sur tout le territoire habilleront leurs vitrines aux couleurs de Moi(s) sans tabac. Tous les fumeurs souhaitant participer à Moi(s) sans tabac trouveront de l’aide auprès de leur pharmacien, et pourront y retirer un kit d’aide à l’arrêt du tabac.


EN NOVEMBRE, ON ARRETE TOUS ENSEMBLE
Au mois de novembre la campagne continue. L’objectif : soutenir la motivation de tous les participants. Des spots radio conçus autour de la notion de soutien seront diffusés tout au long du mois sur les ondes avec pour message principale : « courage aux participants, tout le monde est derrière vous ! ». Chaque semaine, trois spots différents seront diffusés donnant la parole à un supporter, de la petite écolière au coach sportif. En novembre, on est tous ensemble à soutenir les fumeurs qui arrêtent.
Sur le web et les mobiles, des bannières reprendront les photos réalisées en octobre lors du passage du camion Moi(s) sans tabac aménagé en studio photo pour l’occasion.
Pendant toute la période, les participants pourront partager leur commentaire sur la page Facebook, s’informer sur les événements …

Plus belle la vie partenaire de Moi(s) sans tabac

Pour sa première édition, Moi(s) sans tabac s’associe à l’une des séries les plus populaires du petit écran : Plus belle la vie. Entre le 17 octobre et le 30 novembre, les personnages vivront « en temps réel » ce que les Français vivront dans la vraie vie : Moi(s) sans tabac. Ainsi, Stéphane, infirmier décidera d’arrêter de fumer en participant au mouvement et sera encouragé par sa fille Zoé.
En novembre, les deux personnages poursuivront l’aventure dans une web série de 22 épisodes. On pourra suivre les progrès mais aussi les difficultés de Stéphane, encadré par son équipe de supporters de choc, menée par Zoé. En parallèle, la série relayera l’opération sur ses sites et réseaux sociaux.
Pour suivre la web série rendez-vous sur www.tabac-info-service.fr ou www.plus-belle-la-vie.fr


Moi(s) sans tabac dans toutes les régions
Moi(s) sans tabac est coordonné au niveau national par Santé publique France, avec l’appui d’un comité de pilotage (Direction générale de la santé, Secrétariat général des ministères sociaux, Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés, Mutualité sociale agricole, Institut national du cancer, Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives, Agence Régionale de santé Ile-de-France et Bretagne, Société francophone de tabacologie, Alliance contre le tabac) et décliné au niveau régional par les Agences Régionales de Santé (ARS), avec le soutien d’un organisme ambassadeur dans chaque région, et de partenaires de l’ARS engagés dans la lutte contre le tabagisme.

Dès octobre de nombreuses actions sont mises en place localement pour susciter l’inscription à l’opération « Moi(s) sans tabac ». Les objectifs prioritaires sont non seulement de sensibiliser les fumeurs à l’arrêt du tabac, de les inciter à s’inscrire et à participer.
De nombreuses actions sont prévues en métropole et dans les Départements d’Outre-Mer pour informer, distribuer de la documentation, échanger sur le tabagisme et ses dangers, présenter les traitements, les substituts efficaces et les dispositifs d’aide à distance…
Tout au long du mois de novembre, des manifestations de soutien individuelles ou collectives sont également prévues pour accompagner les participants à l’arrêt et pour exprimer l’engagement. Consultations d’arrêt du tabac, ateliers collectifs de suivi de l’arrêt du tabac, tout est mis en place pour que les participants soient encouragés et restent motivés. Ces actions pourront également prendre la forme de défis sportifs ou d’événements culturels.
Pour connaître le programme des événements dans sa région, il suffira de se rendre sur le site de Tabac info Service, dans la rubrique Moi(s) sans tabac. L’Assurance maladie se mobilise en région pour soutenir les actions de proximité En complément du dispositif de communication, l’Assurance Maladie a lancé au second trimestre 2016, un appel à projets diffusé via les caisses primaires. Cet appel à projets a pour objectif de renforcer le dispositif de proximité, en mettant particulièrement l’accent sur la réduction des inégalités sociales de santé en matière de tabagisme. Au total, 74 Caisses primaires d’assurance maladie (Cpam) sur 102, ainsi que la Caisse générale de sécurité sociale (CGSS) de La Réunion ont mobilisé leurs partenaires. Plus de 140 projets ont ainsi été retenus et financés.
Ces actions se dérouleront en octobre et en novembre. Les professionnels mobilisés iront aux plus près des personnes pour leur expliquer l’importance de s’arrêter de fumer et les accompagner tout au long de leur arrêt. Des stands d’informations seront installés dans des établissements de soins, des lycées ou lors de manifestations ou foires locales. Des accompagnements au sevrage tabagique, en individuel ou en collectif, seront proposés dans les Centres d’examen de santé, en PMI (Protection maternelle et infantile), dans les Missions locales et dans de nombreux lieux d’accueil de personnes socialement défavorisées, en partenariat avec des associations locales : Ligue contre le cancer, Anpaa (Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie), Ireps (Instance Régionale d’Education et de Promotion de la Santé), etc. et également en lien avec certaines unions régionales des professionnels de santé.
Les porteurs de projets auront également une attention particulière pour soutenir tous les exfumeurs au-delà du mois de novembre.

Tous acteurs de Moi(s) sans tabac
L’IMPLICATION DES ACTEURS NATIONAUX, REGIONAUX, PUBLICS OU PRIVES
Moi(s) sans tabac est le premier événement fédérateur initié en France pour lutter contre le tabagisme. Ce mouvement réunit de nombreux acteurs publics, privés nationaux et régionaux qui s’impliquent sur le terrain, auprès de leurs salariés ou de leurs patients.
L’opération mobilise l’ensemble des professionnels de santé. Médecins généralistes et spécialistes, dentistes, pharmaciens, sages-femmes, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pharmaciens sont invités à participer activement à cette campagne pour inciter leurs patients au sevrage tabagique.

De nombreux partenaires nationaux sont attendus pour les actions locales tels que la Ligue nationale contre le cancer, la Fédération française de cardiologie, la Fondation du souffle, la Fédération addiction, l’Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie, la Fédération nationale de la mutualité française. Outre la mobilisation des Ministères chargés de la santé, de la justice, du travail, de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt, de la Défense nationale, de nombreux relais nationaux prennent part à l’opération en proposant des actions pour motiver leurs employés à rejoindre le mouvement Moi(s) sans tabac. C’est le cas, notamment de Pôle emploi, de la CNAF, du collectif interassociatif sur la santé, de l’Union nationale des associations familiales, de la CLCV, de l’Association des maires de France, du Respadd, d’Axa prévention, de Malakoff Médéric, de France télévisions, d’Arcelor Mittal, de Google, du groupe PSA, de la Fédération escrime, d’IRP Auto, de la MGEN…
De nombreux autres partenaires ont rejoint le mouvement, pour retrouver la liste complète rendez-vous sur la page Moi(s) sans tabac de Tabac Info Service.

 

LISTE DES 51 PARTENAIRES MOIS SANS TABAC
- Agence Pour l’Education par le Sport www.educationparlesport.com
- Arcelor Mittal Atlantique et Lorraine www.arcelormittalinfrance.com
- Arcelor Mittal Fos-sur-Mer www.arcelormittalinfrance.com
- Association BPCO www.bpco-asso.com
- Association des Maires de France et des Présidents d’Intercommunalité  www.amf.asso.fr
- Association Nationale de Défense des Consommateurs et Usagers  www.clcv.org
- Association Nationale des Etudiants Sages-Femmes  www.fage.org
- Axa Prévention  www.axaprevention.fr
- Caisse Nationale des Allocations Familiales  www.caf.fr
- Caisse Nle Militaire de S Sle www.cnmss.fr/caisse-nationalemilitaire-de-securite-sociale-3.html
- Collectif Interassociatif Sur la Santé  www.leciss.org
- Collège de la Médecine Générale  www.lecmg.fr/internet/index.php
- Collège des Chirurgiens-Dentistes universitaires en santé publique www.dentairesantepublique.fr
- Collège National des Généralistes Enseignants  www.cnge.fr
- Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français  www.cngof.fr
- Comité National contre le Tabagisme  www.cnct.fr
- Communauté de l’Agglomération Havraise  www.codah.fr
- Conseil National de l'Ordre des sages-femmes  www.ordre-sages-femmes.fr
- Dépt Hospitalo-Universitaire Risques et grossesse, Maternité de Port-Royal www.materniteportroyal.fr
- Direction Interrégionale des Services Pénitentiaires lannuaire.service-public.fr
- Division Santé, Direction de l’Action Sanitaire, Principauté de Monaco  www.gouv.mc
- Droits des Non Fumeurs  dnf.asso.fr
- Fédération Addiction  www.federationaddiction.fr
- Fédération de l’Hospitalisation Privée www.fhp.fr
- Fédération Française d’Escrime  www.escrime-ffe.fr
- Fédération Française de Cardiologie  www.fedecardio.org
- Fédération Hospitalière de France  www.fhf.fr
- Fédération Nationale de la Mutualité Française  www.mutualite.fr
- Fondation du souffle  www.lesouffle.org
- Fondation Ramsay Générale de Santé  ramsaygds.com
- France Télévisions  www.francetelevisions.fr
- Groupe PSA  www.groupe-psa.com/fr https://www.google.fr/
- Initiative Hôpital Ami des Bébés http://amis-des-bebes.fr/
- IRP Auto  www.irp-auto.com/
- Malakoff Médéric  www.malakoffmederic.com/index.jsp
- Ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt www.agriculture.gouv.fr
- Mutuelle Générale de l’Education Nationale  www.mgen.fr/accueil
- Office de la Médecine du Travail, Principauté de Monaco  omt.mc
- Ordre National des Pharmaciens  www.ordre.pharmacien.fr
- Pôle Emploi  www.pole-emploi.fr/accueil/
- Réseau de Prévention des Addictions  www.respadd.org
- Réseau de Santé Périnatal Parisien  www.rspp.fr/
- Réseau français des Villes-Santé de l’OMS  www.villes-sante.com
- Service de Santé des Armées – Ministère de la Défense  www.defense.gouv.fr/sante
- Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire  www.ufsbd.fr
- Union Nationale des Associations Familiales www.unaf.fr
- Union pour la Lutte contre la Sclérose en Plaques  www.unisep.org
- Ville de Lyon  www.lyon.fr
- Ville de Nantes  www.nantes.fr/home.html
- Ville de Rennes  metropole.rennes.fr

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Comment faciliter la vie des personnes âgées dans les communes de Côte-d'Or ?
En 2035, plus de 30% de la population française aura plus de 60...
COMMUNE CHERCHE MEDECIN DESESPEREMENT.
La désertification médicale nous guette.L'état des lieux...
Les médecins libéraux de bourgogne se font entendre...
Demain, la Côte d’Or, la Bourgogne sans médecins...
Une Maison Universitaire de Santé et de Soins Primaires A Chenôve, au coeur du quartier du Mail
Véritable innovation sociale, la Ville de Chenôve inaugure...
Journée Séniors de la COPAS, un succès confirmé pour l'édition 2015 !
C’est la 8ème édition de la journée Séniors...
Les habitants de Marsannay-le-Bois inaugurent leur maison médicale
Christophe Monot, maire de Marsannay-le-Bois a invité les habitants de...
Stop à l'hémorragie des services médicaux dans les territoires ruraux
Suite à la fermeture des urgences de nuit de l’hôpital...
Installez-vous en Bourgogne ! De jeunes médecins répondent à l'appel
Collectivités territoriales, représentants des professionnels et...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *