François SAUVADET a quitté l'Assemblée Nationale

18 août 2016

En vertu du non-cumul des mandats, François SAUVADET quitte sa place à l'Assemblée Nationale. 

Par un courrier adressé aux Maires de la 4ème circonscription de Côte-d’Or, François SAUVADET les a informé de sa décision de rester président du Conseil Départemental et président du groupe de la droite et du centre au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté aux dépens de sa fonction de député.

 

 

Choix de responsabilité, François Sauvadet a privilégié ses fonctions de président du Conseil Départemental et de conseiller régional pour défendre les territoires.

 

Prise à cette pèriode de l'année sa démission n'impose pas d'élection partielle pour choisir son successeur, la loi ne le prévoyant pas à moins d'un an du renouvellement de l'Assemblée nationale, la guerre de succession annoncée au sein de la majorité n'aura donc pas lieu.

 

Dans son courrier (voir ci-dessous l'intégralité du courrier), François Sauvadet explique " la loi sur le cumul des mandats m'impose de choisir dans un délai de 30 jours dès que l'élection du conseil régional est validée. Le Conseil d'État s'étant prononcé et ayant reconnu les élections, je dois prendre mes responsabilités. ... Mais c'est un choix que, de toute façon, j'aurais été amené à faire dans quelques mois, au terme de mon mandat parlementaire, en juin 2017, car la loi interdira, à ce moment-là, d'être à la fois Député et Président de Conseil Départemental"

 

 

 


François SAUVADET a quitté l'Assemblée Nationale"Mes chers amis,

Comme je l’avais annoncé il y a plusieurs mois, j’ai pris la décision de rester Président du Conseil Départemental de la Côte-d’Or et de siéger au Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté.

Ce choix me conduit à quitter l’Assemblée nationale le 17 août prochain.

C’est une décision difficile à prendre après 23 années où je vous ai représenté à l’Assemblée.

Pourquoi maintenant ? Parce que la loi sur le cumul des mandats m’impose de choisir dans un délai de 30 jours dès que l’élection du Conseil Régional est validée.

Le Conseil d’Etat s’étant prononcé et ayant reconnu les élections, je dois prendre mes responsabilités.

Mais c’est un choix que, de toute façon, j’aurais été amené à faire dans quelques mois, au terme de mon mandat, en juin 2017, car la loi interdira, à ce moment là, d’être à la fois Député et Président de Conseil Départemental.

C’est un choix de responsabilité, car j’ai conscience de l’importance du Conseil Départemental dans votre vie de tous les jours et pour l’avenir de nos territoires ruraux.

Et je ne souhaite pas ouvrir une guerre de succession qui serait préjudiciable à la Côte-d’Or et à ses habitants à un moment où nous devons mener de nombreuses discussions avec la Région, pour l’avenir de l’agriculture, du commerce, des transports, des artisans, des services auxquels je suis profondément attaché.

L’avenir. Il n’y aura pas d’élections partielles car la loi ne le prévoit pas à moins d’un an du renouvellement de l’Assemblée nationale. Et pour que notre circonscription continue à être entendue, j’ai demandé au Président du groupe UDI de l’Assemblée, auquel j’adhère, de relayer vos préoccupations et je travaillerai en étroite relation avec vous et mes collègues pour porter vos demandes.

Je tiens en ce moment si particulier à vous remercier de votre confiance.

Ensemble, nous avons fait bouger les choses, le combat pour le TGV, la présence de Vallourec et Valinox à Montbard, la défense des hôpitaux, le soutien au Commissariat à l'énergie atomique de Valduc conforté, l’appui sans faille au Châtillonnais et à tous les territoires de la circonscription, le suivi des dossiers des PME, des agriculteurs, l’écoute de nos habitants.

Je tiens à remercier mon épouse Brigitte qui s’est beaucoup dévouée à mes côtés ; mes collaborateurs, mon prédécesseur Gilbert Mathieu, mes suppléants, Michel Protte, le regretté Christian Myon, puis Charles Barrière aujourd’hui, Conseiller Départemental du nouveau canton d’Is-sur-Tille, qui a travaillé à mes côtés pendant toutes ces années. Il partage les mêmes valeurs, à l’écoute des habitants. Il a le soutien de la quasi totalité des conseillers départementaux de la circonscription. Et je ne doute pas qu’il fera demain un bon Député.

Je n’ignore pas qu’il y a d’autres ambitions qui se sont exprimées. Mais être Député, ce n’est pas simplement une ambition personnelle. C’est un service et Charles a l’expérience et l’autorité pour l’assumer.

Voilà, une page se tourne pour moi mais aussi, j’en ai conscience, pour la circonscription.

Je continuerai à agir à vos côtés en tant que Président du Conseil Départemental et comme élu régional pour défendre nos territoires, je m’y engage et je mettrai toute mon expérience au service de mon successeur.

Du fond du cœur, merci à chacune et chacun d’entre vous. Merci pour votre confiance. Je sais que les temps sont durs pour beaucoup d’entre vous, mais c’est parce qu’ils sont durs qu’on se doit d’être à la hauteur des missions qui nous sont confiées.

Cela a été mon engagement et ça le restera."

 

 

François SAUVADET

 

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Marché de l'électricité : les collectivités face à la fin des tarifs règlementés.
Aujourd’hui face aux nombreuses interrogations des élus dans le...
Stop à l'hémorragie des services médicaux dans les territoires ruraux
Suite à la fermeture des urgences de nuit de l’hôpital...
François Sauvadet à la rencontre des maires de la Côte-d'Or
Organisée dans le cadre de la semaine du championnat de France de...
Alerte canicule dans le département de la Côte-d'Or
L’Institut de veille sanitaire, en lien avec Météo France,...
17 communes rurales construisent l'école du XXIème siècle
Vous ne croyez plus aux contes de fée ? Vous vous demandez à quoi...
Fermeture des urgences de l'hôpital de Montbard.
Pour François Sauvadet, l'Etat poursuit sa politique de...
Le GIP du futur Parc Champagne et Bourgogne donne la parole aux habitants
La plume est donnée aux habitants pour l'écriture de la charte !...
Commission Permanente du Conseil Départemental de la Côte-d'Or
La Commission permanente du Conseil départemental de la Côte-d'Or...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *