Parc Eolien des Portes de la CĂ´te d'Or, Daniel BARBIER dit oui.

14 juillet 2016

Plus grand parc éolien de Bourgogne Franche-Comté, le Parc des Portes de la Côte d’Or a été inauguré en présence de Marie Guitte Dufay et François Patriat, le jeudi 23 juin. Projet discuté, critiqué, il a vu le jour après 15 ans de bataille des élus majoritairement favorables. Initié sous la mandature de Gabriel Moulin, alors président de la communauté de communes, Daniel Barbier, nouveau président explique en quoi ce parc participe au développement du territoire.

 

 

Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, Matthieu Guérard, directeur général du groupe RES, Daniel Barbier, président de la communauté de communes de Bligny-sur-Ouche et Thierry Vatin, directeur régional de l’environnement, de l’aménagement et du logement de Bourgogne-Franche-Comté, représentant Madame la Préfète de Région, ont inauguré, jeudi 23 juin 2016, le parc éolien des Portes de la Côte-d’Or, le plus grand parc de la région en service.


Parc Eolien des Portes de la Côte d'Or, Daniel BARBIER dit oui.Implanté sur les communes d’Aubaine, de Bessey-en-Chaume, de Montceau et Echarnant, de Cussy-la-Colonne, d’lvry-en-Montagne et de Santosse, le parc des Portes de la Côte d’Or comprend 27 éoliennes d’une puissance de deux mégawatts.
Plus grand parc éolien de Bourgogne-Franche-Comté en service à ce jour, le parc des Portes de la Côte-d’Or, d’une puissance de 54 mégawatts, produira plus de 100 millions de Kwh chaque année, soit l’équivalent de la consommation électrique (hors chauffage) des habitants de la ville de Chalon-sur-Saône (+ de 50 000 habitants). Il constitue le plus grand raccordement de France en nombre de kilomètres (80) avec trois postes source : Epinac, Beaune et Montagny-les-Beaune.


Ce parc est emblématique de la bonne conciliation entre développement économique/réindustrialisation des territoires et protection de l’environnement : il est implanté en zone Natura 2000 et aux portes du site des Climats de Bourgogne, patrimoine mondial de l’UNESCO.


Une production d’énergie renouvelable motrice pour le territoire de la communauté de communes de Bligny-sur-Ouche, engagée dans une démarche volontaire et pionnière de transition énergétique (TEPOS/TEPCV).


Initié en 2001, le parc éolien des Portes de la Côte-d’Or a nécessité plus de 85 millions d’euros d’investissement (études, réalisation, développement et raccordement). La société RES a inscrit sa réalisation dans le développement de l’économie locale. Des entreprises régionales ont ainsi été mobilisées sur les différentes phases du projet à hauteur de 40 % de l’investissement total par le biais de travaux de génie civil et électriques, la fourniture des mâts ou encore le raccordement (entreprises Rougeot, Francéole, Socater, Nexans…).


Le parc des Portes de la Côte-d’Or participe activement de la démarche « Territoire à énergie positive » (TEPOS) engagée il y a trois ans par la communauté de communes de Bligny-sur-Ouche. Cette même communauté de communes est également reconnue « Territoire à énergie positive pour la croissance verte » (TEPCV), depuis le 9 février 2015 ; deux démarches menées en partenariat avec l’Etat, l’ADEME et la région Bourgogne-Franche-Comté. Les recettes fiscales générées par ce parc sont réinjectées dans des dépenses dédiées à la transition énergétique et écologique (rénovation énergétique, biodiversité…).


La Bourgogne-Franche-Comté fortement mobilisée pour la transition énergétique et écologique
Le développement du parc éolien des Portes de la Côte-d’Or participe aux objectifs définis par les schémas régionaux climat air énergie (SRCAE) et éolien (SRE), qui fixent un objectif de développement de l’éolien de 2 100 MW d’ici 2020.
Avec 600 MW en service à la fin de cette année, 30 % des objectifs seront atteints. Si on y ajoute les dossiers en contentieux et en cours d’instruction, on atteint 73 % des objectifs de 2020.
D’ici à 2020, l’énergie éolienne sera la deuxième source d’énergie renouvelable derrière la biomasse en Bourgogne-Franche-Comté.

 

 

 

 

 

 

Daniel BARBIER, président de la communauté de communes de Bligny-sur-OucheL'avis de Daniel BARBIER, président de la communauté de communes de Bligny-sur-Ouche.

 

15 ans de bataille pour voir enfin aboutir ce projet, c’est long et je voudrais remercier tous celles et tous ceux qui ont contribué à l’aboutissement de ce parc éolien, RES, la Région en la personne de François Patriat votre prédécesseur, Mme la Présidente, les services de l’Etat, d’ERDF, et quelqu’un qui s’est battue au quotidien pour que se concrétise ce projet, Anne-Marie TERRAND, Ancienne Maire de Cussy-la-Colonne, ancienne Vice-présidente de la Communauté de Communes de Bligny sur Ouche.

 

L’installation de ces éoliennes, n’est pas seulement qu’un projet industriel, avec ses retombées financières, mais c’est aussi et surtout, un projet de territoire, initié par mon prédécesseur, Gabriel MOULIN, qui a engagé la Communauté de Communes, avec l’ADEME et la Région dans la démarche TEPos « territoire à énergie positive » : un territoire qui réduit ses consommations partout et qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme grâce à l’énergie renouvelable. Cette démarche a fait et fait l’objet d’un intense et méticuleux travail, piloté bien sur par Danièle Lamalle, vice-présidente de la Communauté de communes, et en collaboration avec le Sicecco, notre partenaire.

 

Puis, il y a eu l’appel à projet national, de Mme Ségolène ROYAL, Ministre de l’environnement, pour des territoires à énergie positive pour la croissance verte. Le projet TEPCV.


Naturellement, notre territoire a été retenu, avec des réalisations et des retombées financières concrètes. Prés de 2 millions d’euros de subventions vont arriver sur notre territoire pour un investissement total de 3,4 millions d’euros soit 1100 € d’investissement par habitant.

- 150 000 €uros pour la Commune de Bligny sur Ouche pour la rénovation basse consommation de son école de musique et de sa bibliothèque,
- 100 000 €uros pour la Commune de Lusigny sur Ouche pour la rénovation basse consommation de 2 logements sociaux,
- 370 000 €uros pour le Sivos de l’Ouche pour la construction d’un pôle scolaire, avec un bâtiment à énergie positive, et la rénovation d’un bâtiment basse consommation pour la cantine
- 81 000 €uros pour la Commune de Thorey-sur-Ouche et 51 000 €uros pour la Commune de Colombier pour la rénovation basse consommation de logements communaux, 

- 1 228 000 € pour notre Communauté de Communes, pour différentes actions, mais je ne vais vous citer que les plus emblématiques
29 000 €uros pour l’achat d’un véhicule frigorifique électrique, que nous allons inaugurer tout à l’heure,
64 000 €uros pour l’étude d’une boucle locale énergétique intelligente « smart grids » pour être sûr que l’électricité produite par nos éoliennes sera bien consommée par nos habitants
16 000 €uros pour une aide à la rénovation des habitations des particuliers, action en commun avec deux autres territoires TEPCV, la Communauté de Communes du Pays de Nuit St Georges et la Com d’agglo de Beaune.
Et enfin près de 1 million €uros pour le projet le plus emblématique de notre territoire, l’achat du massif forestier de 204 hectares, propriété du CHU de Bourgogne France Comté, situé à Détaint Bruand. Cette acquisition a été rendu possible grâce à l’intervention de la SAFER et de son président, Daniel Caron
Cet achat sera concrétisé le 30 juin prochain.

 

Tous ces projets seront financés grâce à fiscalité générée par les éoliennes qui s’élève à environ 262 000 €uros pour le bloc Communal. Bien sur, chaque commune recevra sa part de fiscalité, tel qu’elle a été convenu avec les élus de la Communauté de Communes.

 

L’argent de l’éolien reste à la maison !

 

Il y aura fallu attendre 15 longues années, pour voir se concrétiser tous ces projets, en sachant que le délai moyen de construction d’un parc éolien est de 7 ans, je vous laisse imaginé ce que la Communauté de Communes aurait pu faire avec ces recettes, près d’1 million d’€uro sur 7 années.

 

Aujourd’hui notre territoire est tourné vers la transition énergétique, et un nouveau défit nous attend, c’est celui de réussir notre fusion avec la Communauté de Communes de l’Auxois Sud pour construire un nouveau territoire tourné vers l’avenir prenant en compte tous nos acquis de la démarche de la transition énergétique."

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

L'Auxois-Sud inaugure sa première borne de recharge de véhicules électriques !
Jean-Marie Faivret, Maire d'Aiguilly, vice-président de la...
La Caisse des DĂ©pĂ´ts renouvelle son engagement pour les territoires
Paris, le 2 juin 2016 - A l’occasion du Salon des maires, la Caisse des...
Rénovation énergétique du patrimoine bâti des collectivités locales.
La Caisse des Dépôts lance un Appel à Manifestation...
Gevrey-Chambertin inaugure son PĂ´le Administratif, poumon de la vie locale au service des habitants
La commune et la Communauté de communes de Gevrey-Chambertin ont...
Les Maires ruraux lancent l'Ecoguide 2016 version numérique.
Tandis que la conférence mondiale sur le climat, la COP 22, se tient...
Intervention publique en habitat privé: l'Anah et la Caisse des Dépôts renforcent leurs actions communes aux côtés des collectivités.
L’Agence nationale de l’habitat (Anah) et la Caisse des...
Acte 7 de la fusion des C.C. de Gevrey-Chambertin, Pays de Nuits-Saint-Georges et Sud Dijonnais.
La construction engagée depuis le début de l'année se...
Visite des installations bois Ă©nergie du Pays Seine-et-Tilles.
Dans le cadre du Printemps de l'environnement, François Sauvadet,...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *