Qu'on se le dise Le canal de bourgogne aura son Guide du Routard !

16 juin 2016

Le Guide du Routard, ça vous dit quelque chose ? Le canal de Bourgogne aussi ? Parfait vous êtes donc prêts pour la grande nouvelle, celle qui réjouit les aventuriers du canal... la naissance d'un Guide du Routard consacré au canal de Bourgogne ! Le comité syndical du Pôle d’équilibre territorial rural du Pays de l’Auxois-Morvan en partenariat avec l’office de tourisme du Tonnerrois en Bourgogne et les représentants de la maison d’édition Hachette Livre ont signé une convention pour lancer le projet de ce guide qui verra le jour en avril 2017.

 

 

33 500 €, c'est le montant de ce beau projet qui promet un outil utile au renforcement de l'attractivité du territoire, le canal de Bourgogne étant en effet un enjeu majeur du tourisme bourguignon. Un petit paradis pour les amoureux de la plaisance, du vélo et de l'itinérance en pleine nature, une destination éco touristique régionale emblématique qui offre aux amateurs de "slow tourisme" les charmes de paysages authentiques et de rivages généreux en trésors touristiques dont la richesse et la diversité demeurent parfois insoupçonnées. La partie du linéaire Dijon-Migennes (212km) reliant les deux départements de la Côte-d'Or et de l'Yonne sera au cœur de ce futur Guide d'un Routard de 144 pages attendu avec impatience.

 

ECHO DES COMMUNES GUIDE DU ROUTARD MARIE QUIQUEMELLE 2016Lauréat de l'appel à projet « Guide du Routard des Pays de France » dans le cadre d'une convention ANPP/Hachette en mars 2016, le Pays de l'Auxois Morvan en lien avec l'Office de tourisme du Tonnerrois en Bourgogne avait en effet  proposé d'accompagner  ce  projet de promotion touristique d'envergure. La signature de la convention de partenariat avec le groupe Hachette s'est déroulée dans Salle des fêtes d'Aisy-sur-Armançon en présence des 18 offices de tourisme, des collectivités territoriales, des services de l'Etat au travers de Voies Navigables de France, de la Région, des Départements de la Côte-d'Or et de l'Yonne, des communautés de communes…. représentés notamment par Sylvie Martin, conseillère régionale en charge du tourisme et de la viticulture, Laurence Porte ,vice-présidente du Conseil Départemental de Côte-d'Or, Anne Jérusalem, Maire de Chassignelles et vice-présidente du Conseil Départemental de l'Yonne et des acteurs concernés par ce projet de coopération et de promotion touristique transdépartemental atypique et fédérateur autour du linéaire Dijon-Migennes...

 

Ceci semble de bon augure pour de futurs projets de développement touristique autour du canal de Bourgogne, et notamment pour la mise en route d'un projet de contrat de contrat de canal souhaité par le Pays Auxois Morvan en lien avec les territoires de l'Yonne. Au-delà de la symbolique, le guide fera un lien entre rural et urbain et offrira une belle opportunité d'attirer les touristes et les dix-huit offices de tourisme du territoire se sont déjà retrouvés en réunion éditoriale à Montbard pour travailler sur le contenu. Les annonceurs locaux produiront une douzaine de pages de publicité.

Tous les acteurs  sont retrouvés symboliquement sur le pont d'Aisy-sur-Armançon, à la jonction des départements de l'Yonne et de la Côte d'Or, avec  l'équipe du Routard pour célébrer la concrétisation de ce projet de promotion touristique transdépartemental porté par le Pays Auxois Morvan en lien avec l'Office du Tonnerrois en Bourgogne.

 ECHO DES COMMUNES GUIDE DU ROUTARD MARIE QUIQUEMELLE 2016

 

Catherine Sadon, Présidente du Pays Auxois Morvan (au centre), Jérome Denoix, Directeur des partenariats du groupe Hachette (à sa gauche) et Gérard Laboissière, Président de l'Office de tourisme du Tonnerrois en Bourgogne (à sa droite) . Crédit photos Catherine Miraton

 

Un peu d’histoire

Le canal de Bourgogne est un canal de jonction de 242 kilomètres qui relie deux rivières, l’Yonne et la Saône. Il commence à Migennes dans l’Yonne et se termine à Saint-Jean-de-Losne en Côte d’Or. Il a été créé pour relier en navigation le bassin de la Seine (la Manche) et le bassin du Rhône (la mer Méditerranée) pour que les bateaux n’aient pas à faire le tour. Le transport servait aux échanges commerciaux. Cela permettait de transporter les objets lourds telles que les pierres ou fragiles comme les poteries.

1775 à 1793… Les travaux débutent de Migennes vers Tonnerre et de Saint-Jean-de-Losne à Dijon.

1825… C’est l’inauguration entre Migennes et Tonnerre.

28 décembre 1832…. C’est la traversée du premier bateau sur tout le canal de Bourgogne.

1869 à 1876… on voit l’agrandissement du réservoir de Panthier qui se distingue comme étant le plus grand lac d’alimentation du canal dans l’Auxois sur 130 ha.

ECHO DES COMMUNES GUIDE DU ROUTARD MARIE QUIQUEMELLE 2016

1880… toutes les écluses sont rallongées d’une quinzaine de mètres. Les îles et les berges sont remontées de 20 centimètres. Le poids des bateaux passe de 200 à 250 tonnes, des portes métalliques et des aqueducs latéraux sont ajoutés. L’alimentation de l’eau se fait de la manière comme pour tous les canaux de jonction… autrement dit la ligne de partage des eaux est franchie par un bief de partage qui se trouve à Pouilly-en-Auxois. Pour alimenter ce bief, cinq barrages réservoirs sont construits, Grosbois, Chazilly, Cercey, Panthier et Tillot, qui eux-mêmes sont atteints par 70 km de rigoles d’alimentation qui amènent l’eau au canal.

1878 à 1882…. Les barrages n’étant pas suffisants, le barrage-réservoir de Pont-et-Massène est érigé (à relire ici) situé sur l’Armançon, il a donc la particularité de ne pas avoir de rigoles de remplissage. Il n’a pas non plus de rigoles d’alimentation car l’eau est puisée directement dans la rivière à Germiny dans l’Yonne.

1900 à 1905… c’est l’agrandissement du réservoir de Grosbois, avec la construction d’un contre-réservoir, le petit barrage.

 

   ECHO DES COMMUNES GUIDE DU ROUTARD MARIE QUIQUEMELLE 2016

                           Réservoir de Grobois                                                    Rigoles de déversement  

 

ECHO DES COMMUNES GUIDE DU ROUTARD MARIE QUIQUEMELLE 2016

                                                       Ecluse n°8 à Vandenesse en Auxois

 

Crédit photos marie Quiquemelle

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Saint-Nicolas-lès-Cîteaux, inauguration de différents travaux de voirie et du jardin conservatoire.
De nombreuses personnalités sont venues assister Florence Zito,...
Tourisme et Patrimoine Mondial : des clés pour une réussite durable.
Quels sont les enjeux touristiques d'une inscription au Patrimoine mondial de...
Alain SUGUENOT se réjouit du rapport d'expertise de l'ICOMOS, organe consultatif de l'UNESCO
Une nouvelle étape capitale vient d’être franchie pour la...
Les climats du vignoble de Bourgogne entrent au patrimoine mondial de l'UNESCO.
Le Comité du patrimoine mondial a décidé d’inscrire...
Les entreprises mécènes des Climats réunies à l'Opéra de Dijon.
Le 5 septembre dernier, l’Association des Climats du vignoble de...
Bellefond investit pour le bien-être de ses habitants.
La crise vous connaissez ? A Bellefond on connait aussi, mais une gestion...
La DRAC et la fondation du patrimoine, partenaires pour la restauration du Patrimoine et des savoir-faire
La Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bourgogne (DRAC) et...
L'investissement public, un levier de croissance des territoires
Vincent Martin, Président de la FRTP Bourgogne demande aux élus...
Viardot
a publié le 12/09/2016 22:53
Et pour aller plus loin, je vous conseille mon livre : Aisy-sur-Armançon, aux ?ditions Edilivre, 14,00 ?, 68 pages ou 1,99 ? en téléchargement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *