Orvitis : des valeurs fortes au service des hommes et des territoires

19 avril 2016

Avec environ 13 000 logements répartis sur 130 communes du département, Orvitis se place comme le premier bailleur social de Côte-d’Or. Proximité, innovation et transparence en sont les maîtres-mots : des valeurs que François-Xavier Dugourd, président depuis neuf mois de l’organisme, est d’autant plus fier de mettre en avant qu’elles sont aussi les moteurs de sa vie d’élu local et de chef d’entreprise.

 

 

 

 

Vous êtes président d’Orvitis depuis neuf mois. Pouvez-vous nous parler de la structure en tant qu’acteur du développement du territoire ?

 

François-Xavier Dugourd. Le logement est un des besoins fondamentaux et à ce titre il est en première ligne face aux évolutions de la société : le vieillissement de la population, l’éclatement de la famille, la précarisation d’une partie de nos concitoyens. Avec ses 13 000 logements sur 130 communes, Orvitis est le premier opérateur départemental sur la problématique du logement. De par ses statuts, c’est aussi un outil très lié au Conseil Départemental et par ses missions, un acteur de la politique d’aménagement du territoire.

 

Vous parlez de problématiques variées concernant la population. Comment Orvitis peut répondre à ces demandes très diverses ?

 

En proposant une offre variée ! Notre parc locatif compte dans une grande proportion des appartements  en bâtiment collectif et dans  une moindre mesure (10%) des pavillons individuels. Nous proposons aussi de l’accession à la propriété dans des lotissements que nous aménageons en lien avec les communes, mais aussi à travers  les établissements spécialisés pour l’accueil de personnes âgées ou handicapées, gérés par des organismes.

 

Qui sont les interlocuteurs d’Orvitis sur ces questions ?

 

Notre premier interlocuteur est bien évidemment les locataires. Mais également les équipes municipales que nous accompagnons sur leurs projets de développement de logements neufs ou lorsque des communes nous sollicitent pour la mise en valeur de patrimoine. Concrètement, cela signifie que nous pouvons être amenés à acquérir des bâtiments communaux que nous réhabilitons pour créer des logements à vocation sociale.

 

La dimension sociale d’Orvitis s’exprime aussi dans ces choix de programme de construction. Pouvez-vous nous en dire plus ?

 

Orvitis intervient aussi bien en milieu urbain, où la demande est sur le quantitatif, qu’en milieu rural où l’intervention aujourd’hui est davantage axée sur le qualitatif et l’évolution du patrimoine existant, en  intégrant une dimension de service. A ce titre, nous venons de poser à Asnières-lès-Dijon la première pierre d’un programme qui s’inscrit dans la politique départementale de maintien à domicile des personnes âgées : 20 appartements de type 2 et 3, en location, à destination d’un public senior. L’innovation est que cette résidence intègre des services, certains collectifs, d’autres à la carte. Elle s’inscrit dans un programme global d’aménagement d’un nouveau quartier, avec  d’autres logements destinés à des familles, des personnes dans la vie active et une maison intergénérationnelle ouverte à tous et portée par la commune. La dimension sociale de mixité des générations, de lutte contre l’isolement des personnes âgées est ici très présente. Un programme  similaire est en cours à Arnay-le-Duc, en plein cœur de village, et intègre la dimension de lutte contre la désertification des campagnes. De telles réalisations sont parfaitement en phase avec la mission première et les valeurs portées par Orvitis.

 

Justement, quelles sont ces valeurs ?

 

La première est la proximité. Nous devons répondre au plus près aux besoins de la population et du territoire. C’est pourquoi, parmi nos 240 agents, 150 personnes sont réparties sur 4 agences et agissent directement sur les territoires pour être les plus performants possible dans la relation à nos clients.

 

La seconde est l’innovation. Dans un contexte concurrentiel, nous devons être sans cesse en mouvement pour nous adapter aux évolutions. Nos innovations sont sociales, comme je l’ai explicité déjà avec un programme comme celui d’Asnières. Elles sont aussi architecturales et techniques, intégrant les nouvelles obligations en matière d’économie d’énergie : travailler sur l’isolation, sur la réduction des charges de nos logements, c’est participer à  redonner du pouvoir d’achat à nos locataires et participer à la défense de l’environnement ! A Marsannay-la-Côte, nous avons ainsi construit le premier bâtiment de logements collectifs de Bourgogne à énergie positive. A Chenôve, nous innovons en proposant des ateliers pédagogiques gratuits au service des locataires qui se forment aux petits travaux d’entretien courant de leurs logements (plomberie…) et réduisent là aussi leurs charges.

 

Proximité, innovation, pour plus de solidarité. Une valeur fondamentale qui s’inscrit dans le respect de notre vocation.

 

Une autre de nos valeurs est la transparence. C’est la commission d’attribution qui procède à l’attribution de nos logements en fonction des ressources, de la structure familiale, du type de demande.  Notre gestion est contrôlée par l’ANCOLS (Agence nationale de contrôle du logement social) qui a souligné récemment sa parfaite tenueJe dois dire que j’ai hérité d’un organisme magnifiquement géré sous l’autorité de mon prédécesseur, Joël Abbey. Toujours dans un souci de transparence, notre plan stratégique de patrimoine propose une visibilité jusqu’en 2024 et prévoit notamment 200 logements neufs par an et 90 millions d’euros de travaux de réhabilitation.

 

Nous en revenons là à la dimension d’Orvitis comme acteur de développement du territoire !

 

En effet ! Car nous injectons 60 millions d’euros par an dans l’économie qui profitent aux PME dans les secteurs des services, de la construction, des travaux publics etc. Or 80 à 90% de ces PME sont locales et cet investissement participe au maintien du tissu économique du département, en travaillant la main dans la main avec les fédérations professionnelles. Nous estimons qu’un logement, c’est deux équivalents salariés par an !

 

Ces valeurs d’Orvitis sont-elles aussi les vôtres ?

 

Oui, incontestablement ! Je suis élu local parce que j’aime le concret, les projets… et quand ces aspirations répondent à une attente de la population et du territoire, c’est très valorisant de pouvoir contribuer à leur réalisation. En tant que chef d’entreprise, l’innovation est au cœur de la stratégie, mais le développement économique ne peut se faire qu’en prenant aussi en compte la dimension humaine de l’entreprise. Et ces valeurs s’articulent parfaitement avec celles d’Orvitis… comme vous voyez, cet ensemble est parfaitement cohérent !

 

Entretien réalisé par Emmanuelle de-Jésus

Agence Proscriptum

proscriptum.presse@gmail.com

 

 

 

 

 

 

ORVITIS

Office Public de l'Habitat de la Côte-d'Or – 17, boulevard Voltaire - Dijon
Orvitis à votre écoute : 0810 021 000

http://www.orvitis.fr

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Orvitis : des travaux d'éco-rénovation sur 450 logements
Joël ABBEY, Président, et les membres du Conseil d'administration...
ORVITIS présente ses opérations réalisées en sud Côte-d'Or.
Bailleur social ce n’est pas, loin s’en faut, qu’encaisser...
Orvitis inaugure 15 logements à Chenôve
Le programme de renouvellement urbain de la ville de Chenôve et...
L'habitat solidaire en Côte-d'Or, 1ère mission d'Orvitis
François Xavier Dugourd, président d'Orvitis a confirmé...
Résidence sociale de Semur, Orvitis renforce son implantation locale
En rachetant au CCAS de la Ville de Semur-en-Auxois, la Résidence...
A Beaune, Orvitis pose la 1ère pierre d'une résidence intergénérationnelle
Le 25 avril 2016, Alain SUGUENOT, Député-Maire de BEAUNE et...
Orvitis, entre réalisations et projets, des initiatives.
Lors de sa dernière réunion, le Conseil d’Administration...
Orvitis déploie le comptage individuel des frais de chauffage dans l'habitat social
La loi sur la transition énergétique impose, au 31...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *