L'activité estivale 2016 se prépare sur le lac de Pont-et-Massène

10 mars 2016

A l’initiative de Joël BOURGEOT, Sous-Préfet de l'arrondissement de Montbard, une consultation est menée depuis plusieurs semaines auprès des acteurs publics et associatifs, mais aussi des élus concernés, en vue de la reprise des activités estivales sur le lac de Pont-et-Massène à l’issue des travaux du barrage. Cette consultation s’est poursuivie avec deux réunions de travail en sous préfecture les 11 février et  8 mars 2016.

 

 

 

Ces rencontres réunissant tous les acteurs autour de la table ont permis de poser l’ensemble des problématiques et de dégager un cadre de fonctionnement consensuel afin de permettre, d’une part, à chaque activité de se dérouler dans de bonnes conditions, et d’autre part, de permettre à l’ensemble des usagers de coexister dans l’intérêt général et le bien être de tous.

Ce travail collectif a permis aux services de l’État concernés, la rédaction d’un projet d’arrêté préfectoral fixant le cadre réglementaire et portant règlement particulier de police de la navigation intérieure sur le barrage-réservoir de Pont-et-Massène.

 

LAC DE PONT MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES 2016Ce projet qui sera ainsi proposé prochainement à la signature de la Préfète de Côte-d’Or permettra à chaque acteur de préparer dès à présent la saison estivale 2016 dans des conditions optimales de dialogue et de coopération au service de l’ensemble des usagers et riverains, mais aussi au service du rayonnement et du développement touristique du secteur.

 

Cette réunion était l’occasion pour le groupe de travail réunissant, le représentant et les services de l’Etat au travers de monsieur le sous préfet de Montbard, de VNF (voies navigables de France) et la gendarmerie nationale, les associations et les élus du territoire de poser un dernier regard sur ce projet qui aura coûté près de 5 millions d’euro avant que ne puisse être officiellement ouverte une saison estivale 2016 que chacun souhaite voir commencer au 1er mai si le niveau du lac le permet pour se terminer le 15 septembre 2016.

 

Les annonces importantes faites à l’occasion de  cette réunion

 

Un chenal au lieu de deux, une réglementation « baignade », des activités de loisirs sportifs, un plongeoir… !

 

Parmi les changements importants annoncés par Joel Bourgeot on note qu’à partir de l’été 2016, il ne restera qu’une seule voie d’accès réservée à la navigation sur une longueur de 15 m et située rive gauche du lac c'est-à-dire côté forêt. Auparavant, il y avait deux chenaux de 20 m chacun, de chaque côté de la rive occasionnant parfois quelques désordres !

 

LAC DE PONT MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES 2016Pour les amateurs de baignades dans l’eau fraiche du lac de Pont… sécurité oblige… il faudra désormais une cote minimale de 18,75 m du lac pour pouvoir se baigner en toute sécurité à Pont-et-Massène. Ce niveau était auparavant fixé à 19 m.

 

Ski nautique, pédalo, canoë-kayak, bateau électrique, vélo d’eau et stand-up paddle, autant d’activités nautiques proposées par le Club Nautique Semurois qui seront à nouveau de mise dès cette saison. Cependant, la pratique du ski nautique sera un peu modifiée puisque Joel Bourgeot a annoncé ne pas  souhaiter que des entraînements à la compétition se déroulent  sur le lac.

 

Une singularité au lac de Pont qui fait la fierté de Patric Roux, maire de Pont et Massène… son plongeoir ! En effet, en dehors des piscines, la présence de telles installations de plongeon, en site naturel aménagé, est très rare en France. Il en existe quatre, un à St Malo en Ille et Vilaine, un à Clairvaux les Lacs dans le Jura, un à Pont de Roide dans le Doubs et le nôtre. Ceci conforte donc le projet de sa remise en service. Pour raison de sécurité, l’utilisation du plongeoir (3 et 5 m de haut) sera autorisée à une cote minimale du lac de 20 m. Il sera accessible gratuitement sur la plage. Et pour finir, dans cet environnement naturel, la plage va se refaire une petite beauté… naturelle… financée par la communauté de communes du Sinémurien.

 

Ils ont dit !

 

Éric Gruer,  président de la fédération de pêche de Côte-d’Or, a approuvé la décision du sous-préfet de Montbard de reporter la phase de rempoissonnement au mois de novembre, moment plus propice en fourniture de poissons. « La décision nous convient parfaitement », a déclaré le président.

 

André Rogosinski de la fédération de pêche a expliqué que l’empoissonnement du lac, compte tenu d’une météo trop clémente cet hiver, qui a mené les poissons à maturité trop tôt, ne pourra se faire qu à l’automne prochain. Les pêcheurs attendront donc une saison pour regagner les rives du lac.

 

LAC DE PONT MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES 2016Marc Patriat, président de la Communauté de communes du Sinémurien a exprimé que ces travaux s’imposaient, bien sûr, et qu’il était important de trouver des solutions gérables, pérennes et sereines pour tous.

 

Patric Roux, maire de Pont et Massène se satisfait de ce débat pluri-partites qui mène à l’apaisement d’une situation qui fut parfois épineuse voire conflictuelle. Il voit pour sa commune le retour à la sérénité d’un village du sinémurien à fort enjeu touristique. 

 

Catherine Sadon, maire de Semur-en-Auxois et présidente du Pays de l’Auxois Morvan, note que les débats conduits à l’échelle des compromis pour trouver des solutions à « l’enjeu lac de Pont » sont très satisfaisants. Elle note également le potentiel du site comme élément structurant du territoire, outil du développement local profitant à tous et à tous les publics dans les meilleures conditions qui soient dans le respect de la qualité environnementale et paysagère ».

 

Monsieur le sous préfet de Montbard et les différents acteurs ont défini de se rencontrer deux fois par an, avant et après la saison pour un point régulier.

  

Pour mémoire

 

Le barrage de Pont-et-Massène est en travaux depuis octobre 2014,. Un chantier colossal  qui se terminera au printemps, a pour but de renforcer la sécurité de l’ouvrage. La remise en eau du lac a pu commencer en janvier après sept mois d’assèchement total. De jour en jour on constate  que le niveau du lac remonte… avec des hauts et quelques bas. A ce jour, le lac est loin d’atteindre son niveau maximal de 21,04 mètres, mais l’ensemble de l’ouvrage devrait bel et bien être rendu aux passionnés de calme, de nature et de plaisirs aquatiques à la date prévue.

 

 LAC DE PONT MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES 2016

 

 

Crédit photos Marie Quiquemelle

m.quiquemelle@echodescommunes.com

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Travaux de création d'un échangeur Ecopôle Valmy-Zénith
Fermeture de la bretelle d'accès à la rocade-est depuis le centre...
Bellefond investit pour le bien-ĂŞtre de ses habitants.
La crise vous connaissez ? A Bellefond on connait aussi, mais une gestion...
Alise-Sainte-Reine ou le triple challenge d'un village et de ses Ă©lus
Alise-Sainte-Reine tout en haut du Mont Auxois, forcément vous...
Saint-Julien lance les travaux de son pôle de proximité, la ZAE de la Petite Fin.
Projet initié en 2008, la zone d’activités...
Les premières zones d'activité économique (ZAE) dijonnaises raccordées à la fibre optique
François Rebsamen, Maire de Dijon et Président du Grand Dijon,...
ChenĂ´ve : Thierry Falconnet veut conjuguer l'urbain Ă  l'humain
Une double inauguration hautement symbolique. En inaugurant conjointement...
Le quartier Stalingrad devient l'Ă©co-quartier via-romana.
Les bâtiments de la cité du soleil, construis entre 1955 et 1959...
Signature des contrats CAP 100% CĂ´te-d'Or avec la commune d'Arnay-le-Duc et la CC du Pays d'Arnay
François Sauvadet, président du Conseil Départemental de...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *