Dijon, l'écoquartier Heudelet 26, une opération de référence

28 janvier 2016

L'écoquartier Heudelet 26 témoigne d'une autre façon de concevoir le territoire et revendique une nouvelle urbanité, une authentique mixité sociale et générationnelle, de nouveaux modes de vie, durables et partagés. Il offrira un cadre privilégié pour un développement responsable et solidaire et redonnera ainsi tout son sens au lien social et à la vie de quartier. Il constituera un véritable havre de paix où harmonie, convivialité et douceur de vivre seront les maîtres mots, explique Pierre Pribetich, Président de la SEMAAD.

 


La Société d'Economie Mixte d'Aménagement de l'Agglomération Dijonnaise (SEMAAD) a été chargée par la Ville de Dijon d'aménager le site des anciennes casernes Heudelet, situé à proximité immédiate du centre ville, acquis par la collectivité dans le cadre du plan de restructuration des armées, puis cédé à l'aménageur.
Une partie de ce site a déjà été l’objet d’une importante opération d’aménagement, puisque le bâtiment principal, rénové (7 115 m²) et agrandi (1 277 m²) par la SEMAAD, accueille, depuis 2005, les locaux de la communauté urbaine du Grand Dijon.

 

Dijon, l'écoquartier Heudelet 26Dijon, l'écoquartier Heudelet 26

 


L’écoquartier Heudelet, une opération de référence reconnue sur le plan régional, national et européen


La SEMAAD s'est engagée dans l’ensemble de l'opération afin d’aménager le terrain de 2,8 ha qui constitue, avec les locaux du Grand Dijon, l’écoquartier « Heudelet 26 ».
« L’écoquartier ‘’ Heudelet 26 ‘’ constitue une opération d’aménagement pilote de la SEMAAD, ambitieuse en matière d’écologie urbaine, d’aménagement durable et de qualité architecturale, associant habitat, activités économiques et équipements culturels et à même d'être reconnue aux plans régional et national comme une opération exemplaire servant l’objectif fixé par le Maire François REBSAMEN de faire de Dijon une ville de référence en matière de Développement Durable en France », commente Thierry COURSIN, directeur général de la SEMAAD.

 

Ci-dessous image de synthèse présentatnt le quartier Heudelet tel qu'il devrait se présenter à l'issue de son achèvement.


Dijon, l'écoquartier Heudelet 26 © Studio Mustard/ Vectuel

© Studio Mustard/ Vectuel

 

 


L’écoquartier, qui proposera à terme environ 300 logements et 9900 m² surface de plancher de commerces, bureaux et équipements répondra à 38 objectifs durables s’articulant autour de 4 axes majeurs :

 


- Dans le cadre de ce projet, les urbanistes que la SEMAAD a missionnés pour la conception de ce nouveau quartier ont souhaité réduire l’emprise de l’automobile sur l’espace public, au profit des espaces naturels ou bâtis.
C'est ainsi que le projet a été conçu pour assurer la tranquillité et la sécurité d'un écoquartier exclusivement piéton, aisément accessible par le tramway, desservi par les Vélodi et doté d'un parc de stationnement automobile mutualisé semi-enterré implanté en bordure du quartier, en ruban entre l'avenue du Drapeau et la rue du 26ème Dragons, et supportant une coulée verte piétonne et des aires de jeux.

 

 

 Dijon, l'écoquartier Heudelet 26 © Eric Capelli
© Eric Capelli


Un parking public de 323 places construit dans une logique de développement durable
Répondant au départ au besoin de stationnement, des résidents et des usagers du quartier, le parking HEUDELET, d'une capacité de 323 places et d'un soixantaine de places pour les 2 roues, motorisés ou non, est un parking ouvert au public 24h/24 et 7 jours/7 depuis octobre 2013.
Cet ouvrage sécurisé est exploité par la SEMAAD en partenariat avec la société Urbis Park (urbispark.fr), acteur de référence du stationnement en France avec la gestion de plus de 50 000 places dans une quarantaine de villes en France dont, pour le nord-est, Metz, Nancy et Reims.


- Autre défi d’envergure pour ce nouvel écoquartier, celui de la performance et de l’économie énergétiques. Grâce notamment aux énergies renouvelables, à la mise en place du réseau de chaleur urbain, aux toitures végétales, au recyclage des eaux.

 


- Troisième axe primordial pour l’écoquartier Heudelet 26, celui de la mixité sociale, fonctionnelle et typologique : par la diversité des formes d’habitat, des fonctions et des populations présentes, ce nouveau quartier encourage le « vivre ensemble ».

 

Dijon, l'écoquartier Heudelet 26

 


- Dernier point important pour Heudelet 26, l’omniprésence de la nature - comme en témoigne la réintroduction d’une forêt, la « forêt Heudelet » en milieu urbain, ouvert au public depuis juin 2013 -, mais également une promenade plantée, un bassin paysager, des toitures végétalisées et d’autres espaces verts qui viendront embellir ce site. La valeur paysagère et environnementale est l’élément clé autour duquel s’articulera ce morceau de ville pour en faire le premier écoquartier grandeur nature.

 

Dijon, l'écoquartier Heudelet 26


« L'écoquartier Heudelet 26 témoigne d'une autre façon de concevoir le territoire et revendique une nouvelle urbanité, une authentique mixité sociale et générationnelle, de nouveaux modes de vie, durables et partagés. Il offrira un cadre privilégié pour un développement responsable et solidaire et redonnera ainsi tout son sens au lien social et à la vie de quartier. Il constituera un véritable havre de paix où harmonie, convivialité et douceur de vivre seront les maîtres mots », explique Pierre Pribetich, Président de la SEMAAD.


En terme d’avancement des opérations de constructions, sur les 300 logements prévus au Permis d’Aménager, 115 logements ont à ce jour été livrés et 93 font l’objet d’un Permis de Construire en cours de validité. Malgré les difficultés actuelles de commercialisation, la réalisation de ces 93 logements devraient se poursuivre sur 2016-2017.


Par ailleurs, la réhabilitation de la Halle 038, dont la vocation est l’accueil des locaux d’une compagnie de théâtre et la mise à disposition d’ateliers d’artistes, est quant à elle programmée à compter du 2ème trimestre 2016.

 

 

 

Eplaad SemaadA propos de la SEMAAD
La Société d’Economie Mixte d’Aménagement de l’Agglomération Dijonnaise (SEMAAD) est une société anonyme d’économie mixte locale présidée par Pierre PRIBETICH, 1er Vice-Président de la Communauté urbaine du Grand Dijon, Maire-Adjoint de Dijon, et dirigée par Thierry COURSIN.
Soumise à la loi n°2005-809, la SEMAAD est une société anonyme de droit privé évoluant dans le secteur économique concurrentiel et soumise aux procédures de mise en concurrence. Son capital est réparti entre des collectivités territoriales, majoritaires, et des partenaires du territoire, minoritaires.
Créée le 30 mai 1961 par la Ville de Dijon pour aménager le Lac Kir, la SEMAAD est principalement dédiée à l’aménagement de quartiers d’habitat et d’activités, à la construction et à l’exploitation de bâtiments et d’équipements publics clefs en mains, et à la prestation de services. Elle intervient prioritairement sur le territoire des 116 communes du Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) de l’aire dijonnaise, parmi lesquelles les 24 communes de l’agglomération de Dijon.
Avec un chiffre d’affaires moyen annuel de 2,5 millions d’euros et un résultat net moyen annuel de 0,4 millions d’euros pour un effectif moyen annuel de 12 salariés, un bilan dont le total s’équilibre au montant de 66 millions d’euros et des fonds propres s’établissant au montant de 3,5 millions d’euros au 31 décembre 2007, la SEMAAD est l’aménageur de référence de l’aire dijonnaise.


Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Isabelle PIERREY
Directrice Promotion et Commercialisation
Téléphone : 03.80.72.58.12.
E-mail : ipierrey@eplaad.com

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

La biodiversité s'installe à Dijon au mois de juin
Dans le cadre des 5es Assises Nationales de la Biodiversité qui se...
Le Grand Dijon et EDF s'engagent pour une Communauté urbaine attractive, intelligente, durable et solidaire
Vendredi 2 octobre 2015 à Dijon, François Rebsamen,...
Dijon Fontaine d'Ouche, une grande fête populaire pour inaugurer la métamorphose d'un quartier
La 35ème édition du festival Jour de fête à...
Dijon : vivre deux mois sans sa voiture
S’imaginer sans voiture personnelle est pour certains une idée qui...
Zéro phyto au cimetière des Péjoces !
L'objectif «zéro phyto» est atteint... fini les pesticides,...
Les Maires ruraux lancent l'Ecoguide 2016 version numérique.
Tandis que la conférence mondiale sur le climat, la COP 22, se tient...
Village de la réparation : ne jetons plus, réparons
Dijon Métropole et la Chambre de Métiers et de l’Artisanat...
Gratiferia : la fête du tout gratuit !
Une journée pour s’équiper sans rien débourser, ou...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *