L'habitat solidaire en Côte-d'Or, 1ère mission d'Orvitis

15 janvier 2016

François Xavier Dugourd, président d'Orvitis a confirmé à l'occasion de la cérémonie des voeux, les valeurs d'Orvitis, 1er bailleur social en Côte-d'Or. "Proximité, transparence et innovation  au service des locataires et des territoires sur toute la Côte-d'Or.

 

"En ces premiers jours de janvier, c’est un très grand plaisir de saluer une nouvelle année avec ce qu’elle véhicule d’espérances et de projets, individuels et collectifs... C’est donc à vous tous ici présents, que j’adresse mes vœux les plus chaleureux et les plus sincères pour cette année 2016. Des vœux pour vous, pour votre famille et ceux qui vous sont proches. Que nous soyons tous préservés des douleurs et difficultés de la vie, des vœux de santé, des vœux de paix !

 

Cette cérémonie permet de vous exprimer le sens de notre action, et à travers les valeurs que nous portons, de vous présenter nos orientations, de vous confirmer notre ambition.

 

 

Orvitis Echo des communes

 

La proximité tout d’abord.


En premier lieu, en faveur de nos familles de locataires, la proximité est de tous les instants. Nos agents, présents régulièrement sur le terrain, s’attachent à répondre dans les meilleurs délais à leurs demandes et réclamations diverses. Via notre propre service relations clients et une astreinte, un interlocuteur est à leur écoute 24h sur 24 et 7 jours sur 7. En 2015, leur espace personnel accessible depuis le site internet a été doté de nouveaux services, facilitant ainsi les échanges avec l’Office.


En 2016, dès le mois prochain, nous leur proposerons un nouveau service : un atelier bricolage et pédagogique. Bricolage en vue d’acquérir les gestes techniques simples pour réaliser des menus travaux d’entretien (ex : plomberie) ou d’embellissement de leur logement (papier peinture). Pédagogique, par une information ou sensibilisation aux économies d’énergies, aux éco-gestes... Installé à Chenôve, il accueillera principalement les locataires qui résident dans l’agglomération dijonnaise. Une expérimentation avant d’envisager son déploiement dans d’autres secteurs de Côte-d’Or, à Montbard ou Beaune.

 

La proximité, c’est aussi de répondre aux projets des territoires, sur toute la Côte-d’Or, bien sûr en priorité sur le volet logements, mais également en apportant des produits et des activités diversifiés.

 

Ainsi en 2015, Orvitis a ouvert :

Plus de 200 logements familiaux dans une douzaine de communes. Certes la moitié sur le Grand Dijon, mais aussi sur tout le département comme à Arc-sur-Tille, Gevrey-Chambertin, Saulieu, à Meursault ou encore à Vignoles.

Quelques pavillons en location-accession à Izeure pour répondre aux aspirations des familles aux revenus contraints. Et en 2016, c’est environ 20 projets qui pourraient être lancés et ainsi permettre à 20 familles de réaliser leur rêve : devenir propriétaire.

Nous avons également livré pour le compte de l’Acodège une résidence spécialisée de 15 appartements accueillant des salariés handicapés. 2 autres résidences similaires sont en cours à Perrigny-lès-Dijon et Chenôve.

 

Orvitis Echo des communesEn novembre, les gendarmes de Genlis ont emménagé dans leur nouvelle gendarmerie, qui comprend outre les 20 logements des gendarmes, les bureaux administratifs et les locaux techniques. Il s’agit de la troisième gendarmerie réalisée par Orvitis depuis qu’il en a la compétence. Mon Colonel, donnons rendez-vous prochainement pour son inauguration officielle. J’ajouterai qu’en 2016, démarreront les travaux de construction de celle d’Auxonne.

 

Pour être exhaustif sur nos solutions logements, en réalisant des lotissements, nous permettons aussi à des familles l’accession à la propriété. Notre offre compte ainsi des terrains viabilisés, libres de constructeurs. A ce titre, nous avons des opérations à Corgoloin, Montagny-lès-Beaune ou Saint-Julien. Sans oublier le programme de Varois-et-Chaignot « Les Rives du Sauvigny ». L’an passé à la même époque, Joël ABBEY promettait, à Vincent DELATTE, présent ce soir encore, le début des travaux d’aménagement. Ce ne sera qu’en 2016, dans quelques semaines, contraint par les objets mis au jour lors des fouilles archéologiques.


Ces quelques exemples prouvent que nos opérations prennent en compte toutes les dimensions, partout en Côte-d’Or, et au service de l’aménagement de votre territoire.


Et la centaine de programmes en cours, livrés en 2016 ou en études, répondent à cette même ambition. Elle représente à l’échelle de 3 ans environ 500 logements sur une trentaine de communes.


Toutes ces opérations, tous ces projets illustrent la double volonté et la ligne de conduite d’Orvitis :
- apporter des réponses adaptées aux besoins des communes, là où la demande est la plus significative.
- diversifier nos activités en multipliant les partenariats, en travaillant en étroite relation.

 

Des relations de qualité, constantes et régulières, jusqu’ à l’attribution des logements avec Mesdames et Messieurs les Maires. D’ailleurs, votre présence aux Commissions d’Attribution des Logements est bien réelle. D’autant que depuis juin 2015, l’installation de la visioconférence à l’Agence de Beaune, a facilité votre participation à ces réunions. Avec 1500 attributions de logements en 2015, je vous le confirme : dans ce domaine, notre maître mot est la transparence.

 

La transparence est aussi une des valeurs fortes d’Orvitis.

 

Nous venons de le voir pour l’avancement des projets, et pour les attributions de logements.

 

Transparence aussi avec les entreprises et plus particulièrement concernant les achats. En effet, fin novembre, nous avons signé avec la Fédération du Bâtiment, la Fédération des Travaux Publics, l’Ordre des Architectes et la CAPEB, une Charte des Achats.

 

Un guide qui définit les règles d’Orvitis pour l’analyse des candidatures et des offres, avec pour objectif de faire émerger l’offre la mieux-disante.

 

Orvitis est un acteur majeur de la commande publique dans le secteur du bâtiment, en Côte-d’Or, avec en moyenne annuelle 60 millions d’euros investis. Plus de de 80% de ces dépenses sont versées à des entreprises côte-d’oriennes ou bourguignonnes. Par cette charte, Orvitis réaffirme sa volonté de faciliter l’accès à la commande publique de toutes les entreprises, quelle que soit leur taille. Nous sommes plus que jamais enclin à faire confiance, à soutenir les entreprises locales tout en marquant notre exigence sur la qualité des travaux mis en œuvre.

 

Orvitis Echo des communesCette charte instaure une relation de transparence entre le maître d’ouvrage, Orvitis, et les entreprises. Le fruit d’un travail collaboratif salué par les Présidents des Fédérations. Thierry CANCE et Vincent MARTIN, présents ce soir, avaient souligné un dispositif innovant pour un partenariat gagnant/gagnant.

 


En matière d’innovation, Orvitis a souvent été précurseur. Par exemple toujours au bénéfice des entreprises, depuis 2013, les pièces annuelles de candidatures sont numérisées. Une mesure de simplification, de gain de temps, et de quelques économies sur la constitution des dossiers. 250 entreprises ont ainsi leur dossier numérisé.

 

L’innovation, c’est une voie qu’Orvitis sait suivre. A l’instar des actions réalisées ou abouties en 2015.

 

L’ouverture des premiers Bâtiments logements collectifs à Energie Positive en Bourgogne à Marsannay-la-Côte. Soit 6 ans avant que la réglementation de 2020 ne l’impose à toutes constructions neuves.


Si beaucoup parlent de développement durable, ces bâtiments concrétisent ce qu’il y a derrière ces mots. Orvitis est résolument acteur du développement durable.


Un laboratoire expérimental réalisé avec l’équipe d’architecte et les entreprises. Innovation architecturale, technologique, au bénéfice des locataires, pour une diminution des consommations d’énergie, une diminution des charges.

 

En matière de développement durable ou de respect de l’environnement, Orvitis réalisera les premiers pavillons écologiques à Longecourt-lès-Culètre. Au cœur d’un éco-hameau voulu comme tel par la commune, nos deux premières maisons, aux matériaux naturels, aux équipements en énergie renouvelable, devraient faire référence.

 

Dans le même objectif, dans le respect des enjeux du grenelle de l’environnement, Orvitis poursuit la réhabilitation de son patrimoine existant. En 2015, il aura investi 8 millions d’euros pour la rénovation thermique de 350 logements.

 

Ces travaux s’inscrivent dans les orientations stratégiques décidées par le Conseil d’Administration d’Orvitis, à savoir une réduction de 15 % des consommations d’énergie, et notamment de chauffage d’ici 2020.

 

Des interventions pour une maîtrise des charges, mais également pour plus de confort dans le logement. Notre plan stratégique de patrimoine prévoit également des travaux pour rendre accessible 60 % des bâtiments existants. Avec l’adaptation d’environ 200 salles de bains par an aux personnes à mobilité réduite, Orvitis se met en ordre de marche pour prendre en compte les contraintes liées au vieillissement de la population, à la perte d’autonomie, favorisant ainsi le maintien à domicile.

 

Orvitis Echo des communesIl va même au-delà. Précurseur une nouvelle fois, Orvitis a d’ores et déjà pris la pleine mesure de la loi sur l’adaptation de la société au vieillissement de la population, parue au Journal Officiel le 29 décembre dernier. Deux opérations sont déjà lancées en ce sens. La première est à Arnay-le-Duc, qui verra la transformation d’un bâtiment de 20 appartements en une petite résidence intergénérationnelle, avec des logements adaptés aux séniors, mais également pour des personnes handicapées et des appartements pour des familles plus jeunes. Une salle de convivialité et une offre de prestations de services à la carte devraient être appréciées de tous les résidants.
Le second programme est situé à Asnières-lès-Dijon. Une résidence service de 20 appartements réservés aux séniors. Les travaux viennent de démarrer. Les premiers locataires devraient pouvoir emménager au printemps de l’année prochaine.

 

Pour ces produits nouveaux, Orvitis a d’ores et déjà engagé la réflexion sur leur identification propre. Aussi, ce soir sans vous dévoiler le graphisme, qui rappellera bien évidement celui d’Orvitis, c’est en avant-première que je vous communique le nom. Elles seront labellisées : Serénitis – Habitat Service.
Cette appellation garantit aux résidants : un logement adapté, dans une résidence sécurisée, et avec une offre de services selon les besoins propres.

 

Des résidences où la solidarité sera forte. Car dans une société en difficulté où individualisme et isolement des personnes fragiles détruisent peu à peu le lien social, Orvitis initiera des actions pour renforcer les petits services entre voisins, et surtout installer une solidarité de proximité. C’est en ce sens que l’Office a été le premier bailleur européen à s’être engagé dans le dispositif « Génération Voisins » porté par l’Association Voisins Solidaires et Atanase PERIFAN, Président de la fédération européenne des solidarités de proximité. Les premières actions sont à l’étude. Il est essentiel de conforter les échanges et les relations entre voisins, entre tous, pour que chacun ait à gagner de l’autre.

 

Orvitis poursuit bien sûr la réalisation de résidences dédiées, ou unités de vie, dont la gestion est assurée par un Organisme. Le programme Atout’âge à Saint-Apollinaire, en cours de construction, en est l’illustration. Il apportera une solution résidentielle diversifiée et adaptée à chaque étape de la vie. Avec des lieux de vie et de rencontres, il sera un espace d’échanges entre les individus, entre les générations.


Dans le même esprit, toujours à Saint-Apollinaire, par le biais d’un nouveau partenariat avec la Fédération Simon de Cyrène, Orvitis réalise une résidence solidaire. Une Maison Partagée, où adultes valides adoucissent la vie des personnes handicapées affaiblies par un accident de la vie.

 

Avec le Centre d’Activités de Jour, en cours d’étude à Chenôve, pour le compte de notre nouveau partenaire l’Association l’Arche, ces programmes s’inscrivent pleinement dans nos valeurs de proximité et de solidarité. Ils favorisent l’attention et l’accompagnement au bien-être des résidants. Ces structures avec leurs dimensions de partage de vie et d’insertion dans l’environnement local appellent le vivre ensemble.

 

En 2016, Orvitis poursuivra les actions engagées, avec la même force, les mêmes convictions et toujours portées par les mêmes valeurs.


Aussi, nous devrons nous attacher à renforcer notre partenariat, pour contribuer ensemble à répondre à notre mission : permettre à chacune et chacun de vivre et de s’épanouir dans un logement qui correspond à ses besoins, à ses attentes, qui s’adaptent aux contraintes de la vie moderne, mais aussi à l’inter-génération, la dépendance ou encore le handicap…soit en un mot : un habitat solidaire."

 

 François Xavier Dugourd, président d'Orvitis

 

Orvitis Echo des communes

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Orvitis : des travaux d'éco-rénovation sur 450 logements
Joël ABBEY, Président, et les membres du Conseil d'administration...
ORVITIS présente ses opérations réalisées en sud Côte-d'Or.
Bailleur social ce n’est pas, loin s’en faut, qu’encaisser...
Orvitis inaugure 15 logements à Chenôve
Le programme de renouvellement urbain de la ville de Chenôve et...
Résidence sociale de Semur, Orvitis renforce son implantation locale
En rachetant au CCAS de la Ville de Semur-en-Auxois, la Résidence...
Orvitis : des valeurs fortes au service des hommes et des territoires
Avec environ 13 000 logements répartis sur 130 communes du...
A Beaune, Orvitis pose la 1ère pierre d'une résidence intergénérationnelle
Le 25 avril 2016, Alain SUGUENOT, Député-Maire de BEAUNE et...
Orvitis, entre réalisations et projets, des initiatives.
Lors de sa dernière réunion, le Conseil d’Administration...
Orvitis déploie le comptage individuel des frais de chauffage dans l'habitat social
La loi sur la transition énergétique impose, au 31...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *