Thierry Falconnet présente ses 1er voeux aux Cheneveliers

13 janvier 2016

A l'occasion de la présentation de ses voeux pour cette nouvelle année 2016 aux habitants venus nombreux, Thierry Falconnet a prôné l'émancipation par la solidarité, l’éducation, la culture et le sport afin de lutter contre l’enfermement et l’asservissement...

 

 

 

 

 

 

 

VŒUX DU MAIRE DE CHENÔVE - Lundi 11 janvier 2016

 

Madame la Députée de Côte d’Or, Kheira Bouziane,

Monsieur le Sénateur de Côte d’Or, François Patriat (qui nous rejoindra dans la soirée),

Monsieur le Premier Vice-Président de la Communauté Urbaine du Grand Dijon, Pierre Pribetich

Mesdames et messieurs les élus des communes voisines et amies, du Conseil Départemental, du Conseil Régional,

Monsieur le Maire honoraire, mon cher Jean,

Monsieur le Conseiller Départemental et Premier adjoint, cher Dominique,

Madame la Conseillère Régionale et adjointe à la solidarité, chère Saliha M’Piayi,qui représente Madame La Présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté et son  Premier Vice-Président, ce soir tous deux retenus par la cérémonie des vœux du Conseil Départemental de la Côte d’Or,

Mesdames et messieurs les adjoints, les conseillers délégués, les conseillers municipaux de la ville de Chenôve,

Mesdames et Messieurs les représentantes et les représentants des structures et des services qui se dévouent dans des conditions difficiles pour assurer notre sécurité. Je pense en tout premier lieu à la Police Nationale représentée ce soir par monsieur le Capitaine Barthes (excuses de monsieur le Directeur Départemental de la Sécurité Publique, Monsieur le Commissaire Divisionnaire Allende), mais aussi à notre armée engagée dans les dispositifs vigipirate et sentinelle, conséquence de quoi je vous présente les excuses du Colonel Réal, patron de la BA102, et délégué militaire départemental qui m’a fait savoir son absence à cette cérémonie de vœux ainsi que Madame la Préfète.

Monsieur le Procureur adjoint Thierry Bas, représentant Madame la Procureure Générale, et le Ministère de la Justice,

Mesdames et messieurs les représentants des autorités civiles et religieuses,

Mesdames et messieurs les chefs d’entreprises du Club Grand Sud, de l’Union commerciale du Sud-dijonnais,

Mesdames et messieurs les représentantes et représentants de notre vie associative si diverse, si riche et si essentielle pour Chenôve,

Mesdames, messieurs, mes chers concitoyennes et concitoyens,

 

Je voudrais, tout d’abord, vous remercier de votre présence à mes côtés et aux côtés de l’équipe municipale à l’occasion de cette cérémonie des vœux 2016 aux forces vives de Chenôve et à sa population.

 

Je suis particulièrement heureux de vous voir si nombreux ce soir au Cèdre, à Chenôve, dans ma ville, dans notre ville, que j’aime tant et que nous aimons tant.

 

Thierry Falconnet ChenôveJ’aurais préféré, pour cette première cérémonie des vœux en tant que maire de notre commune, m’adresser à vous le cœur léger en vous disant tout le plaisir que j’ai de partager avec vous, entouré de mes collègues adjoints, conseillers délégués, conseillers municipaux, ce traditionnel moment de convivialité, de retrouvailles et d’amitié après les fêtes de Noël et de fin d’année passées en famille, avec nos enfants, nos parents, nos amis les plus chers.

 

J’aurais préféré vous dire que 2015 a été une année fructueuse pour notre ville, que nous avons bien œuvré dans la réalisation du programme municipal validé par le scrutin de mars 2014, que nous poursuivons le travail engagé depuis de longues années par les municipalités progressistes dirigées par Roland Carraz, puis par Jean Esmonin, pour améliorer encore et encore les conditions de vie de nos administrés dans tous les quartiers de Chenôve.

 

J’aurais préféré souligner le formidable dynamisme de l’action municipale en matière de solidarité, d’éducation, de sport, de culture, la richesse et la vitalité de nos associations qui participent quotidiennement à créer, maintenir, intensifier le lien social et la cohésion de notre ville.

 

J’aurais voulu vous transmettre toute la confiance du Maire de Chenôve, des élus municipaux, de toute l’institution municipale en l’avenir, malgré les difficultés liées aux contraintes budgétaires qui pèsent lourdement sur nos collectivités territoriales.

 

J’aurais voulu enfin, sincèrement, vous assurer de notre engagement, de notre détermination, de notre volonté à faire de Chenôve un territoire où il fait bon vivre, grandir, vieillir en toute quiétude dans une ville populaire, aux identités nombreuses et multiples, mais rassemblée par les valeurs républicaines auxquelles elle est charnellement attachée à savoir la Liberté, l’Egalité, la Fraternité, la Solidarité, sans oublier la Laïcité.

 

Oui, j’aurais aimé vous dire tout cela car c’est ce qu’on attend d’un Maire dans l’exercice commun auquel nous nous prêtons ce soir ensemble.

 

Mais nous le savons toutes et tous, cette cérémonie des vœux 2016 s’inscrit dans un climat et un contexte particuliers.

 

Nous avons quitté 2015 sans beaucoup de regrets. Bien sûr, nous avons vécu les uns et les autres, dans nos vies personnelles, familiales, professionnelles, politiques des satisfactions, des réussites, des joies. Mais cette année aura d’abord été marquée par le sceau du drame national et de la tragédie collective.

 

- 7 - 9 janvier, attaque terroriste contre le magazine satirique Charlie Hebdo, contre l’hypercasher de la Porte de Vincennes et assassinat barbare de 20 personnes ;

 

- 13 novembre, attentats simultanés à Paris et à Saint-Denis. Bilan : 130 victimes, abattues froidement dans les rues de la capitale, à la terrasse d’un café ou d’un restaurant, dans une salle de spectacle.

 

Ces actes de guerre, menés par des partisans de l’islamisme fanatique sur le territoire national, ont eu et ont encore des répercussions dans notre vie quotidienne, dans les prises de position de nos responsables politiques, dans le comportement électoral de nos concitoyens.

 

-       dans notre vie quotidienne. Comme l’a indiqué le chef de l’Etat lors de ses vœux à la Nation le 31 décembre au soir, la menace terroriste est toujours là, à son plus haut niveau et la France est un pays en guerre sur son propre sol. A mon tour, au nom de l’équipe municipale et de vous tous, je tiens à remercier une fois encore l’ensemble des forces qui assurent notre sécurité quotidiennement, policiers, soldats, gendarmes, pour leur dévouement à notre service. Je pense également aux services de protection civile, aux pompiers, qui assurent leur mission de façon admirable.

 

Sans tomber définitivement dans la peur et dans l’effroi, ce qui constituerait assurément une victoire pour les terroristes, nous devons rester vigilants pour aider à la prévention de nouveaux actes meurtriers. C’est ce que nous faisons à notre niveau, en lien avec les services de l’Etat ; c’est ce que nous continuerons à faire en 2016 dans les mêmes conditions et avec la même attention.

 

-       dans les prises de position de nos responsables politiques. Nous l’avons dit et je le redis encore ce soir solennellement : nous ne devons pas céder aux amalgames rapides, faciles, mais destructeurs entre ceux qui prennent prétexte d’une foi ou d’une croyance pour mener des actes de terreur et ceux qui pratiquent leur religion dans le respect du principe de laïcité et des lois de la République. Les uns doivent être impitoyablement pourchassés et durement condamnés, les autres méritent d’être respectés et protégés. Aussi, à travers l’adoption de mesures symboliques comme l’inscription dans la Constitution de l’extension de la déchéance de nationalité, ne donnons pas de signes qui pourraient creuser plus encore le fossé entre nos concitoyens de différentes origines, stigmatiser des pans entiers de notre société, alors que notre pays, nos villes ont plus que jamais besoin d’unité face au danger terroriste, de confiance dans nos valeurs universelles face à tous ceux qui veulent les mettre à mal. Pour ma part, et je sais que cette position est très largement partagée par la majorité municipale, je ne connais qu’une communauté de citoyens, à égalité de droits et de devoirs, et je refuse pour ma part toute mesure qui viendrait contredire ce principe fondamental d’unicité et d’indivisibilité de la citoyenneté, donc de la République.

 

-       dans le comportement électoral de nos concitoyens. Le premier tour des élections régionales a sonné comme un coup de tonnerre dans le paysage politique de notre pays et de notre grande région. Il aura fallu toute la détermination collective des électeurs républicains pour empêcher l’extrême droite de conquérir plusieurs grandes collectivités dont l’action, nous le savons bien ici, est déterminante pour l’avenir de nos territoires. A Chenôve, nous nous félicitons d’avoir jugulé cette marée noire et de voir les forces progressistes très largement en tête au deuxième tour. Merci à nos concitoyens qui ont fait le choix du progrès contre celui de la régression et bravo à toi, Saliha, d’avoir porté cette ambition. Ton élection comme conseillère régionale d’abord, ta désignation comme déléguée à la politique de la ville, sont les signes que Chenôve reprend toute la place qu’elle mérite et nous encouragent à poursuivre le travail engagé depuis la transition municipale du 21 septembre 2015. Car si un enseignement doit être tiré de cette séquence électorale commencée avec les élections municipales, poursuivie avec les élections départementales et achevée avec les élections régionales, c’est que la meilleure façon de repousser le Front National consiste à conduire une politique conforme aux besoins de nos concitoyens et aux engagements pris devant les électeurs. Il n’y a pas pire sentiment que celui de la trahison des promesses faites et de l’absence de courage des élus dans les décisions qu’ils ont à prendre. Tout cela nourrit le désaveu de la parole publique et les tentations populistes.

Ce sont là les raisons pour lesquelles nous continuerons en 2016 à travailler ardemment - ainsi que nous l’avons initié à la fin de l’année 2015 -, dans un esprit de renouveau de l’exercice démocratique, à la réalisation de notre programme.

Nos valeurs communes sont celles de femmes et d’hommes investis dans la Cité, dans la chose publique (la Res Publica), et convaincus de l’importance d’une action visant à améliorer les conditions d’existence de chacune et de chacun, pour construire jour après jour une société plus juste, plus égalitaire, plus solidaire, plus fraternelle. En ce jour si symbolique du 11 janvier 2016, il est nécessaire de faire vivre, dans nos rapports avec nos concitoyens et avec nos partenaires, l’état d’esprit qui nous a animés le 11 janvier 2015 : celui du rassemblement et de la cohésion, en privilégiant ce qui nous unit à tout ce qui peut nous diviser.

 

A l’heure où d’aucuns prônent l’enfermement et l’asservissement, notre maître-mot est : EMANCIPATION !

 

-       Emancipation par la solidarité : notre ville est d’abord une ville solidaire, et je voudrais saluer ce jour l’action de nos services municipaux en direction des plus fragiles de nos concitoyens. Solidaire, Chenôve le restera en 2016 avec une volonté affirmée de renforcer le suivi global des individus et des familles en matière de logements, de santé (cf. MUSSP), en matière d’emploi et d’insertion. Encore trop souvent, nos interventions et celle de nos partenaires sont trop cloisonnées, segmentées, et je veillerai en tant que Président du CCAS à plus de fluidité, à plus de transversalité, pour une meilleure efficacité de traitement des situations.

 

 

 

 

-       Emancipation par l’éducation avec la mise en œuvre d’un projet éducatif global en partenariat avec tous les acteurs qui participent à la réussite scolaire et éducative de nos enfants à Chenôve : au-delà du soutien constant à nos écoles, à nos collèges et à notre lycée professionnel, nous sommes actuellement en discussion avec l’Education Nationale pour lancer un vaste programme de modernisation des outils numériques adossé à un programme de recherche universitaire sur les acquis des élèves et la lutte contre les discriminations scolaires. Il est parfaitement anormal que lorsque l’on est jeune à Chenôve, on ait statistiquement deux fois moins de chances de réussir à l’école. C’est le hussard de la République que je suis et que je reste foncièrement qui vous le dit : nous devons tout faire sur notre territoire pour que l’Ecole de la République reste le principal vecteur de l’égalité des chances !

 

-       Emancipation par la culture et par le sport : la culture pour tous, le sport pour tous, car ils sont indéniablement des facteurs essentiels de lien social ! Nous allons profiter de l’arrivée prochaine d’un nouveau Directeur des Affaires Culturelles pour continuer à développer une offre diversifiée et accessible au plus grand nombre. Nous sommes attachés à ce que tous les arts, à ce que toutes les cultures, populaires ou savantes, soient représentées dans notre ville.  Cela passera par une programmation de qualité mais aussi par l’organisation d’ateliers, de stages, d’expositions d’amateurs, de promotion de la lecture,…en saisissant toutes les opportunités d’expression et de découverte artistique et culturelle. En matière sportive, notre ville est riche de son histoire. En 2016, nous avons programmé des investissements importants (vestiaires du stade Léo Lagrange, aménagement d’une aire de fitness et de musculation sur l’esplanade du Chapitre,…) qui conforteront la capacité d’accueil de nos structures et la diversité des pratiques pour le plus grand nombre.

 

-       Emancipation par une citoyenneté active avec comme conditions indispensables l’information, la concertation et la co-construction des décisions. Nous avons refondu la revue municipale dans le sens d’une plus grande ouverture et d’une meilleure association aux acteurs de la ville. Nous avons communiqué à la population pour l’année 2016 les dates des permanences et des visites de quartier que nous avons voulu régulières et systématiques avec un impératif que j’ai posé aux élus et aux services municipaux : apporter des réponses concrètes à toutes les sollicitations qui nous sont adressées.

 

Nous mettrons en place dès le 11 février prochain les conseils participatifs et citoyens en lien étroit avec la MJC de Chenôve, non seulement dans le quartier prioritaire Politique de la ville, mais aussi sur l’ensemble du territoire communal. Ces conseils disposeront de budgets propres, participatifs, pour la réalisation de projets et d’initiatives citoyennes.

Trois domaines retiendront également en 2016 toute notre attention :

-          La poursuite du renouvellement urbain dans le cadre du PNRU2 sur lequel je suis en train de travailler avec le Grand Dijon, dans le cadre de la Vice-Présidence au Renouvellement urbain qui m’a été confiée par François Rebsamen (cf. démolition de la Tour Renan, poursuite du projet de centralité et de la ZAC Centre-ville, revitalisation du centre commercial Kennedy)

 

-          La reconquête de population avec la construction de plusieurs centaines de logements (cf. ZAC Centre-ville et commercialisation de logements en accession, site Divia et de la rue de Longvic, site de la Clinique de Chenôve et opérations plus limitées sur le territoire de la commune). Comme l’a dit le Président du Grand Dijon lors de ses vœux, une ville qui perd régulièrement de la population, perd également en dynamisme et en attractivité.

 

-          Justement, dernier point,  l’attractivité économique de notre territoire : en 2016, toujours avec le Grand Dijon, avec Dijon Développement, avec nos partenaires économiques (chefs d’entreprises, commerçants et artisans du Club Grand Sud, de l’Union commerciale du Sud Dijonnais), je prendrai très prochainement l’initiative d’un programme de redynamisation de la Zone d’activité dont Chenôve et l’agglomération dijonnaise ont cruellement besoin.

 

Dans la réalisation de ces projets, ma volonté est celle de travailler avec tous et avec chacun, de déléguer, de responsabiliser, tout en gardant - et j’y tiens aujourd’hui comme j’y tenais hier - une relation de proximité, dans le respect constant des personnes, des rôles respectifs des uns et des autres.

 

Cette évidence devrait être unanimement partagée : nul ne peut être seul porteur d’une ambition collective visant à réaliser un programme ambitieux comme celui que nous poursuivons pour Chenôve ! Nul ne peut s’arroger seul les fruits d’un travail de tous les instants, réalisé par toute une organisation ! A l’illusion vaine du pouvoir, je préfèrerai toujours le sens et l’engagement communs.

 

J’aime comparer le rôle du maire à celui d’un « chef d’orchestre » : s’il faut quelqu’un pour diriger, pour conduire, pour donner l’énergie et le rythme, chacun des instruments a son importance, chacun des musiciens contribue à l’harmonie générale d’une pièce musicale et contribue à en restituer toute la sensibilité.

 

Néanmoins, force est de constater que la partition à jouer aujourd’hui et demain n’est plus celle d’hier. Notre horizon financier, la presse s’en est fait largement l’écho, s’est assombri avec la contribution que nous impose l’Etat pour réduire ses déficits.

 

Nous sommes dans un paradoxe, et je me permettrai ce soir, de le soumettre aux parlementaires ici présents qui ont à débattre, année après année, de la loi de finances : Chenôve, retenue au niveau national pour son quartier prioritaire au titre de la politique de la ville, dont les besoins d’encadrement public sont de fait reconnus,  va voir dans les trois ans à venir son budget de fonctionnement amputé de près de 10% de ses recettes. Il nous faudra beaucoup de pédagogie (adjoint aux finances) pour faire comprendre cette situation à nos concitoyens, par ailleurs contribuables. En 2016, comme jusqu’à la fin de ce mandat, je serai, non seulement vigilant, quant à l’utilisation des ressources financières de la ville, mais j’engage l’équipe municipale à partager ce souci de bonne gestion, de gestion rigoureuse, avec moi.

 

Rassurez-vous toutes et tous, cela ne nous empêchera pas de faire de l’année 2016 celle de la poursuite de notre projet municipal progressiste, avec toutes les forces vives ici présentes, afin que Chenôve s’épanouisse pour vous et avec vous !

 

J’ai confiance dans notre capacité collective à continuer à faire de Chenôve une ville agréable et attractive, une ville où il fait bon vivre, une ville plus tranquille, une ville ou chacune et chacun de nos concitoyens, quel que soit son âge, sa condition, le quartier où il réside, puisse grandir, vieillir, étudier, se cultiver, se distraire, faire du sport, donner son avis et participer aux décisions qui le concernent.

 

J’ai confiance en nous tous, élus, partenaires institutionnels, associatifs et économiques, citoyennes et citoyens pour conduire Chenôve sur la voie de la réussite et du rayonnement qu’elle mérite.

 

Fort de tous ces projets et de votre présence en cette belle soirée, j’ai le grand plaisir de vous adresser, en mon nom et en celui de tout le conseil municipal, tous mes vœux de santé et de réussite dans vos projets pour cette année 2016. Je sais par avance qu’elle sera enthousiasmante. Je vous souhaite qu’elle soit pleine d’énergie positive, de bonheurs partagés et de collaborations fructueuses.

 

Bonne année 2016 pour vous tous et pour ceux que vous aimez !

 

Bonne année à Chenôve !

 

Nous avons commencé en mouvements avec Figure 2 style (que je remercie chaleureusement ici), nous allons poursuivre en chanson avec les chœurs du Conservatoire (merci à Marc Kurzmann, aux professeurs et aux élèves du Conservatoire) avant de conclure par le traditionnel verre de l’amitié, de la solidarité et de la fraternité !

 

Thierry Falconnet

 

Chenôve_Thierry_Falconnet

 

 

                                                                            

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Chenôve, Thierry Falconnet met la démocratie participative au coeur de sa politique
Partant du constat que les citoyens vivent de plus en plus mal le fossé...
Chenôve développe sa politique de développement durable avec Pirouette Cacahuète
En signant avec Cécile Artale, directrice de l'association...
Nuit de l'Eau à Chenôve, EDF remet un chèque de 3 600 euros à l'UNICEF
Mardi 5 avril, au centre nautique de Chenôve, Hervé Besserer,...
La tranquillité publique au coeur des préoccupations des cheneveliers
Près de 200 personnes étaient réunis hier soir autour du...
A Chenôve, Thierry Falconnet présentait des voeux placés sous le signe d'une nouvelle urbanité !
C’est au Cèdre que Thierry Falconnet, maire de Chenôve, et...
Inauguration des vestiaires sportifs du stade Léo Lagrange de Chenôve
Le projet de construction de nouveaux vestiaires a été...
Oui à une "Chenôve" rayonnante, jeune, mobilisée et engagée !
Une population nombreuse était venue écouter Thierry Falconnet...
Rythmes scolaires, Chenôve dit oui à la semaine de 4 jours
Après consultation, les parents et les équipes enseignantes de...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *