Le London dream de l'EREA

04 octobre 2015

Les lycéens de l’EREA partent à la conquête de Londres ! Mais afin de pouvoir financer leur rêve londonien, ils ont besoin de soutien. Ils ont donc monté un projet sur la plateforme de financement participatif ulule et espèrent recevoir la somme de 2000 euros avant le 1er novembre. Voici leur projet... 

 

 

 

 

 

Le London dream de l'EREA

L'Etablissement Régional d'Enseignement Adapté Alain-Fournier de Beaune permet à des adolescents en difficulté scolaire, sociale ou présentant un handicap d'élaborer un projet d'orientation et de formation ainsi qu'un projet d'insertion sociale et professionnelle dans les domaines de la peinture, maçonnerie, carrelage mais aussi travaux paysagers, production florale et légumière et viticulture.

Depuis 17 ans j'y enseigne l'anglais, leur permettant ainsi de découvrir une autre culture et une autre langue. L'apprentissage d'une langue étrangère pour ces élèves est un véritable défi qu'il faut relever de manière ludique, innovante et tant que faire se peut , intéressante.

C'est dans cette optique que je souhaite leur faire découvrir Londres: voyage qui serait le point d'orgue de leur apprentissage puisqu'ils arrivent au terme de leur formation. Ce séjour se révélerait comme un véritable coup de boost avant leur examen final et serait l'aboutissement d'un travail effectué sur le projet pendant leur année de formation.

Avec ce voyage  qui se déroulera au moment du Nouvel An Chinois, ils pourront découvrir la vie à l'anglaise puisque nous serons hébergés chez l'habitant. Ce sera aussi l'occasion pour eux de nous montrer leur autonomie et leur savoir vivre lors des visites (Science Museum, Natural History Museum , London eye et Mme Tussauds) qui ne manqueront pas d'éveiler leur curiosité, de les émerveiller et de les marquer. 

 

Géraldine Mazué, portreur du projet

 

A propos de Géraldine Mazué

 

Professeur d'anglais depuis 17 ans , j'ai toujours choisi de me tourner vers les élèves en difficulté et c'est donc naturellement que j'ai demandé les EREA.

Apprendre l'anglais pour ces élèves est  certes une difficulté supplémentaire mais je m'efforce de leur montrer l'enrichissement que l'on peut en tirer et que rien n'est insurmontable. 

 Je ne conçois pas l'apprentissage d'une langue sans une visite dans le pays.  L'anglais est  souvent pour mes élèves une grande source de stress et de difficulté que nous essayons de surmonter quotidiennement par le biais d'une pédagogie adaptée, ludique et variée.

Le voyage en Angleterre fait bien évidemment partie des attraits pour la matière et chaque fois que j'ai pu concrétiser un projet en Grande Bretagne ils en sont revenus avec cette étincelle dans les yeux qui me fait dire qu'il fallait le faire !

Compte tenu des situations délicates de nos élèves, les familles ne sont pas mises à contribution financièrement et nous sommes donc tributaires des aides extérieures et des actions menées par les élèves.

Sans aide , je ne peux faire aboutir ce projet  qui me tient à coeur et que mes élèves attendent depuis qu'ils apprennent l'anglais c'est à dire depuis 5 ans.

 

Make our dream come true

Merci de nous aider à faire de ce projet un voyage qui restera pour eux un moment inoubliable.

Pour faire un don il suffit d’inscrire sur  http://fr.ulule.com/london-dream/

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Comment faciliter la vie des personnes âgées dans les communes de Côte-d'Or ?
En 2035, plus de 30% de la population française aura plus de 60...
COMMUNE CHERCHE MEDECIN DESESPEREMENT.
La désertification médicale nous guette.L'état des lieux...
Quel avenir pour la ruralité ?
Lutte contre la désertification des campagnes, dynamisation...
Un Vill'âge Bleu à Dijon pour les personnes âgées.
Alternative entre le domicile et la maison de retraite, le concept de...
Un nouveau Centre Social et Relais des Services Publics, à Arnay-le-Duc
Le CSRSP  rassemble dans un bâtiment unique une...
Orvitis : des travaux d'éco-rénovation sur 450 logements
Joël ABBEY, Président, et les membres du Conseil d'administration...
Bilan 2014 de la Fondation " AGIR en Champagne-Bourgogne "
En aidant financièrement 54 projets pour un montant de 141 361...
Mal-logement, quelle responsabilité pour le maire ?
La lutte contre le mal-logement demeure une priorité depuis 2006 sur le...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *