Dijon VaLmy Zénith : Samedi 3 octobre, le nouvel échangeur a été ouvert à la circulation.

30 septembre 2015

A l'occasion de l'inauguration à laquelle s'étaient donnés rendez vous élus et entreprises ont été rappelés les effets vertueux de cette réalisation aussi bien pour une circulation plus fluide et sécurisée, une accessibilité renforcée pour les quartiers de Dijon Nord et le développement du parc Valmy.

 

 

 

 

 

 

 

Le nouvel échangeur complet, inauguré samedi 3 octobre à 11h et mis en service le même jour à 14h, va grandement faciliter l’accès au Zénith ainsi qu’au parc d’activités économiques de Valmy et au quartier de la Toison d’Or. Anticipée dès la conception du Zénith en 2003, la nouvelle infrastructure se compose de deux voies d’accès à la rocade et de deux voies de sortie, à hauteur du passage sous la rocade emprunté par le tramway (ligne T2) pour desservir le parc Valmy. La construction de cet échangeur a représenté un investissement de 5,5 millions d’euros, pris en charge par le Grand Dijon (70 %) et par le conseil départemental de Côte-d’Or (30 %). Elle s’intègre dans l’opération globale d’aménagement de l’écopôle Valmy, troisième tranche du parc d’activités de Valmy dont la maîtrise d’ouvrage est assurée par la Société publique locale « aménagement de l’agglomération dijonnaise » (Splaad). Les services de l’État ont été associés au projet dès son démarrage, ce qui a permis une levée des réserves rapides à l’issue des travaux, avant la mise en service effective dès le 3 octobre.

 

 

Dijon : Un nouvel échangeur sur la rocade, à hauteur du Zénith et de l’écopôle Valmy.


Un accès plus facile au Zénith, à Valmy et à Toison d’Or


Le nouvel échangeur offre un accès direct au Zénith, et améliorera considérablement les flux de circulation à l’issue des grands concerts dans cette salle dont la jauge maximale (9000 places) en fait le troisième plus grand Zénith de France. En journée, le parking public du Zénith (700 places) constituera désormais un « parking-relais » (P+R) très facilement accessible aux automobilistes arrivant dans l’agglomération par la rocade et la Lino et souhaitant poursuivre leur chemin en tramway tout en bénéficiant d’un stationnement gratuit pour leur véhicule.


L’échangeur fluidifiera également le trafic aux heures de sortie des bureaux du parc Valmy, répondant ainsi aux attentes des entreprises et contribuant à faciliter la commercialisation des bureaux restant à construire*. Dès l’ouverture de l’échangeur, l’avenue Françoise-Giroud est prolongée le long du tramway, contribuant au désenclavement de la zone d’activités, en attendant, à terme, l’ouverture d’une nouvelle station de tramway dont les quais ont d’ailleurs été déjà réalisés afin de ne pas perturber la circulation lors son aménagement définitif le moment venu. Il faut souligner que, fidèle à ses objectifs de répartition modale, le Grand Dijon a anticipé la desserte de la zone d’activités par les transports en commun.


Le nouvel échangeur permet également un nouvel accès à la Toison d’Or, grâce à la voirie aménagée au nord du centre commercial, le long de la rocade. À terme, 17 % des véhicules quittant le centre commercial emprunteront cet échangeur. Grâce à ces nouvelles possibilités, la circulation sera réduite et fluidifiée sur le rond-point Georges-Pompidou et avenue de Langres.


Complémentaire du tramway, mais aussi de la marche à pied et du vélo (grâce à une passerelle piétonne qui enjambera la rocade à terme), ce nouvel échangeur contribue à l’accessibilité de Dijon, dans le prolongement de la mise en service de la Lino, qui est un succès et a déjà permis de désengorger les boulevards urbains et de désenclaver les communes, les quartiers et les zones d’activités du nord de l’agglomération. Il jouera ainsi pleinement son rôle en faveur de l’attractivité, du dynamisme économique et de l’accessibilité du Grand Dijon.


* Les deux premières tranches de la zone d’activités tertiaires totaliseront à terme 3000 à 3500 emplois ; la construction en cours du nouveau siège de la Caisse régionale de retraite et de santé au travail (Carsat), qui va représenter plus de 600 emplois, et de la clinique de la Générale de santé, avec 550 emplois, rendait indispensable l’ouverture de nouvelles voies d’accès à la zone. Quant à la troisième tranche, baptisée « écopôle Valmy », elle regroupera, à elle seule, 3000 à 3500 emplois supplémentaires à terme, dans un quartier d’affaires de 13 hectares totalisant 120 000 mètres carrés de bureaux. La mise en service de l’échangeur et des nouvelles voies marque le lancement de la première tranche de cet écopôle, avec un potentiel de 50.000 mètres carrés de bureaux en vitrine de la rocade.

 

CE QU'IL FAURETENIR :

Le nouvel échangeur du Zénith va apporter des améliorations fondamentales pour la circulation, dans le nord de Dijon, mais également au-delà.

 

 

Des travaux menés à bie:

- la réalisation d'une voie nouvelle qui passe sous la rocade, en empruntant le même passage que le tram,

- la création de 4 bretelles permettant d'entrer et de sortir de la rocade dans toutes les directions, 

- la mise en place de 2 carrefours à feux, un au nord et un au sud dela rocade, pour raccorder les bretelles aux voiries existantes,                                                                                                               ' '

- la construction d'une contre-allée sur la rocade, dans le sens nord-sud, pour permettre l'entrecroisement en toute sécurité des véhicules arrivant du rond-point Pompidou et du centre commercial, avec ceux sortant par la nouvelle bretelle du Zénith.

Par ailleurs, à l'occasion de ces travaux, une nouvelle station de tramway a été aménagée sur la ligne T2. Cette station sera mise en service une fois les premiers bâtiments de l'écopôle Valmy construits et occupés.

 

Leprincipales retombées :

 

 

une meilleure dessertdu Zénith, dpard'activités Valmet dquartier dla Toison d'Or depuis la Lino et la rocade :

Un échangeur complet permettra en effet de réaliser tous les mouvements depuis l'axe Lino-rocade,  ou en direction de celui-ci, avec le parc Valmy au nord et le Zénith et le quartier de la Toison d'Or au sud. A titre d'exemple, pour aller au Zénith en venant du sud, il ne sera plus nécessaire de traverser la zone Capnord ou de faire un détour par le rond-point Pompidou. De même pour rejoindre la rocade ou la Lino depuis le parc Valmy, plus besoin de passer par l'avenue de Langres et le rond-point Pompidou. L'accès au centre commercial depuis l'A38 et -le départ en direction de Beaune, seront aussi facilités.

 

* une liaison directe entre le parc Valmy et le centre-ville:

La voie nouvelle qui passe sous la rocade permet de relier le parc Valmy et le centre-ville, là encore sans passer par l'avenue de Langres et le rond-point Pompidou.

 

* le parking du Zénith servira en journée de parc-relais :

Facilement accessible depuis la Lino et la rocade pour les automobilistes venant de l'est ou de l'ouest, ce nouveau parc-relais du Zénith viendra compléter ceux de Valmy (directement accessible depuis le nord par la route de Langres) et celui de la piscine olympique (parfaitement adapté pour les usagers venant du sud de l'agglomération par la rocade). Le parc-relais du Zénith est gratuit, en accès libre, et relié au centre-ville par la ligne de tramway T2 (arrêt Zénith). Son .. utilisation sera complémentaire de celle des spectateurs du Zénith lors des événements organi,~és errsoirées.

 

* un effet vertueux sur les ronds-points Pompidou et Valmy :

L'utilisation du nouvel échangeur va permettre de soulager d'autant les ronds-points Pompidou et Valmy, ainsi que le tronçon de la route de Langres situé entre les deux. Les encombrements rencontrés régulièrement devraient ainsi être réduits.

 

* des circulations douces sécurisées :

Parallèles à la plateforme, la piste cyclable et le cheminement piéton, qui avaient été mis en service en même temps que le tramway et dont l'usage avait été interrompu pour raisons de sécurité pendant le chantier, sont remis à disposition des adeptes des mobilités actives.

 

* à terme, la nouvelle station améliorera encore la desserte en tram du quartier :

Desservie de ShOO à minuit, avec une fréquence de 6mn à l'heure de pointe, la ligne T2 permet déjà d'offrir une bonne alternative à la voiture grâce à ses deux stations "Giraud" et "Pôle santé". La mise en service de la troisième station accompagnera le moment venu l'extension de la zone. 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Travaux de création d'un échangeur Ecopôle Valmy-Zénith
Fermeture de la bretelle d'accès à la rocade-est depuis le centre...
La métamorphose de la piscine publique du Carrousel
La transformation de la piscine du Carrousel est justifiée par le manque...
Dijon présente son projet d'aménagement urbain, places Jean Macé et des Cordeliers, rues Charrue et Piron.
En 2001,  un programme de piétonnisation des artères...
Dijon, cité internationale de la gastronomie et du vin se dévoile à l'Exposition Universelle de Milan
Vendredi 9 octobre 2015, au coeur du Pavillon France de L'Exposition...
Un tramway aux couleurs des Climats
Après le « tramway du climat »,...
Dijon : vivre deux mois sans sa voiture
S’imaginer sans voiture personnelle est pour certains une idée qui...
Les premières zones d'activité économique (ZAE) dijonnaises raccordées à la fibre optique
François Rebsamen, Maire de Dijon et Président du Grand Dijon,...
Le quartier Stalingrad devient l'éco-quartier via-romana.
Les bâtiments de la cité du soleil, construis entre 1955 et 1959...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *