Orvitis inaugure 15 logements à Chenôve

03 septembre 2015

Le programme de renouvellement urbain de la ville de Chenôve et l’arrivée du tram ont conduit à la démolition de 90 logements dans le quartier du Mail. Aux côtés d’autres opérations menées par Orvitis, la construction d’un bâtiment de 15 appartements, 5 boulevard Bazin à Chenôve, participe à la reconstitution de l’offre de logements familiaux. Il a été inauguré le 3 septembre, par M. François-Xavier DUGOURD, Président de l’Office Public de l’Habitat de la Côte-d’Or, et M. Jean ESMONIN, Maire de Chenôve, avec la présence de M. Pierre PRIBETICH, pour le Grand Dijon et de Mme la députée, Kheira BOUZIANE.

 



 

 

 

 

Un immeuble dans un espace de verdure


Orvitis inaugure 15 logements à ChenôveSur une parcelle triangulaire, bordée par la rue des Gondrandes et le boulevard Henri Bazin, la résidence avoisine 6 bâtiments propriété d’Orvitis, créant un véritable îlot avec une place intérieure agrémentée d’arbres ou espaces verts et d’un espace de jeux. Son implantation en léger retrait du boulevard a permis la création de petits jardins privatifs séparés d’une haie vive, en pied d'immeuble.


Conçu par le cabinet d’architecture dijonnais TOPOIEIN STUDIO, le bâtiment de deux étages et combles aménagés, de forme simple dans un style contemporain, est orienté plein sud. Les pièces de vie, pour la quasi totalité des appartements, bénéficient ainsi au maximum des apports solaires. La toiture est à deux pans légèrement dissymétriques. La façade principale est agrémentée de volumes en saillie qui accueillent des balcons.


Les 15 appartements, du type 2 au type 4 dont l’un en duplex, sont ainsi répartis :


- Rez-de-chaussée : 1 Type 2 (45 m;) et 2 Type 3 (66 m;)
- 1er étage : 2 Type 2 (43 et 45 m;) et 3 Type 3 (de 61 à 66 m;)
- 2ème étage : 1 Type 2 (45 m;), 2 Type 3 (de 63 à 68 m;) et 1 Type 4 en duplex (72 m;)
- Combles : 2 Type 4 (de 78 à 80 m;).


Ils se composent d’une entrée avec dégagement, généralement d’une cuisine ouverte sur séjour dont la plupart donnent sur une terrasse, un balcon ou une loggia.


Tous les logements en rez-de-chaussée sont accessibles aux personnes à mobilité réduite. Les salles de bains sont équipées de receveur de douche extra plat.
Le chauffage est individuel au gaz, ainsi que la production d’eau chaude sanitaire.


L’entrée du bâtiment est à l’arrière, depuis la placette centrale de l’îlot. Le stationnement des véhicules s’effectue sur les emplacements délimités au sein de l’îlot, ou sur un parking situé juste en face de la résidence.


1 local d’activité en rez-de-chaussée
Avec un accès direct depuis le boulevard Bazin, le local professionnel au pied de l’immeuble de 70 m environ est encore brut. Il sera cloisonné et aménagé selon la demande du futur occupant. Il bénéficie d’une zone de stationnement dédiée de 3 places.
Au stade actuel des échanges, le local pourrait être loué à la Mutualité Française Bourguignonne.


Eléments financiers et délais


Le coût total de l’opération s’est élevé à près de 1,6 millions d’euros. Orvitis a assuré près de 80 % de son financement. Dans le cadre de la convention ANRU, des subventions ont été versées par l’Etat pour 114 662 euros, le Conseil Régional de Bourgogne pour 35 000 euros, le Grand Dijon pour 96 673 euros et par la Ville de Chenôve pour 50 592 euros.
Les loyers varient, selon la typologie et la catégorie, de 250 euros pour un T2 à 510 euros pour un T4.
Le permis de construire avait été accordé en novembre 2013. Les travaux ont débuté en janvier 2014 pour se terminer en juin 2015. Les premiers locataires ont emménagé dès les premiers jours de juillet 2015.

 

Les intervenants


Maître d’oeuvre : TOPOIEIN STUDIO - Dijon
BET Fluides et électricité : OSMO INGENIERIE - Quétigny
BET Structure : SYNAPSE CONSTRUCTION - Dijon
Contrôle technique : SOCOTEC - Dijon
SPS : COOREN - Couchey
Terrassement, VRD, Espaces Verts : SDACS NOIROT - Nuits-Saint-Georges
Gros-oeuvre : Entreprise PAQUET - Fontaine-lès-Dijon
Charpente bois: CHARPENTIERS DE L’OUCHE - Fleurey-sur-Ouche
Couverture, Etanchéité, Zinguerie : IS COUVERTURE - s-sur-Tille
Ravalement : SARL PIER - Saint-Usage
Menuiseries Ext. PVC : MENUISERIE DU CHALONNAIS - Crissey
Menuiseries int. bois : PORCHEREL- Chevigny-Saint-Sauveur
Cloisons, Doublage : NOIREAUT - Saulon-la-Chapelle
Revêtements de sols durs et souples : CALLES - Genlis
Serrurerie : BOUDIER - Chenôve
Peinture : R2P - Bretenière
Electricité : URBANO - Fontaine-Française
Plomberie-Sanitaire : SAS MUNIER - Fontaine-lès-Dijon
Chauffage-ventilaton : SAS MUNIER - Fontaine-lès-Dijon

 

Une présence forte dans le projet urbain de Chenôve


Les opérations liées au renouvellement du quartier du Mail


Orvitis consacrera près de 19 millions d'euros aux opérations prévues dans la convention Anru :

- la réhabilitation du bâtiment George Sand réalisée en 2009 : en particulier la fermeture des loggias par un mur rideau en produits verriers et l'installation de capteurs photovoltaïques,
- des interventions sur des immeubles rue Ernest Renan (2009 et 2010) : sécurisation des pieds du bâtiment 2 à 8 bis, résidentialisation des "Tours" et mise aux normes des ascenseurs du bâtiment 14 à 30,
- le bâtiment 2 au 22 rue Lamartine : démolition de 36 logements et réhabilitation complète de la partie maintenue (43 logements) pour atteindre le label BBC,
- la déconstruction du bâtiment 17 à 27, rue Clématites : pour le passage du tramway,
- la reconstitution de l'offre locative des logements démolis, rues de la Fontaine du Mail, Louis Curel, Maxime Guillot, Olympe de Gouges, de Marsannay, boulevard Bazin et rue Lamartine.

Pour aller plus loin et favoriser la requalification globale du quartier, en amont du programme de renouvellement urbain, des nouveaux services ou activités ont vu le jour au coeur du grand ensemble : l'Agence Orvitis, le Commissariat de Police, la Maison de Justice et du Droit. En 2007/2008, la création de l'immeuble Dionysos, un bâtiment- logements qui, après transformation, accueille des petites entreprises.


 

Orvitis inaugure 15 logements à ChenôveEn 2015, l’ouverture de La Maison Universitaire de Santé. Elle a pris place dans les locaux de la plateforme insertion prévention-santé, qui accueillait, depuis 2000, un centre de soins infirmiers de prévention, une antenne des services du Conseil Général ou encore les services de la Société Dijonnaise d’Assistance par le travail.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Orvitis et la Ville de Chenôve : un partenariat affirmé


Orvitis inaugure 15 logements à Chenôve François-Xavier DugourdAvec plus de 1 300 logements familiaux, essentiellement des collectifs et en grande majorité dans le grand ensemble - quartier du Mail, la ville de Chenôve concentre 13 % de l’habitat d'Orvitis. Patrimoine auquel il convient d'ajouter les établissements d’hébergement spécifiques, le foyer-logement pour personnes âgées "George Sand", le foyer d'accueil de personnes handicapées "Le Mail".


Les premiers bâtiments ont été livrés en 1957. Le développement a été plus important dans les années 1960 et 1970. Au cours des vingt dernières années, seulement 120 logements neufs ont été ouverts.


Dans les années 1980, l'Office et la Ville de Chenôve se sont fortement appuyés sur le dispositif "Habitat et Vie Sociale", qui visait l'amélioration du bâti et le confort des logements (isolation thermique, rénovation des sanitaires, restructuration des petits logements…).


Puis par le biais de la procédure "Développement Social des Quartiers", la revitalisation du quartier amorcée, s'est traduit notamment par la restauration des parties communes des immeubles avec les premières opérations de sécurisation, ainsi que par la démolition de quatre bâtiments : au total 444 logements, sans reconstruction.

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Orvitis : des travaux d'éco-rénovation sur 450 logements
Joël ABBEY, Président, et les membres du Conseil d'administration...
ORVITIS présente ses opérations réalisées en sud Côte-d'Or.
Bailleur social ce n’est pas, loin s’en faut, qu’encaisser...
L'habitat solidaire en Côte-d'Or, 1ère mission d'Orvitis
François Xavier Dugourd, président d'Orvitis a confirmé...
Résidence sociale de Semur, Orvitis renforce son implantation locale
En rachetant au CCAS de la Ville de Semur-en-Auxois, la Résidence...
Orvitis : des valeurs fortes au service des hommes et des territoires
Avec environ 13 000 logements répartis sur 130 communes du...
A Beaune, Orvitis pose la 1ère pierre d'une résidence intergénérationnelle
Le 25 avril 2016, Alain SUGUENOT, Député-Maire de BEAUNE et...
Orvitis, entre réalisations et projets, des initiatives.
Lors de sa dernière réunion, le Conseil d’Administration...
Orvitis déploie le comptage individuel des frais de chauffage dans l'habitat social
La loi sur la transition énergétique impose, au 31...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *